Pourquoi la lombalgie pendant la grossesse?

Si une femme doute que le changement d'état de santé soit de nature physiologique ou si la douleur lombaire devient vive et intense, elle doit nécessairement apparaître à un obstétricien qui observe sa grossesse.

Le mal de dos pendant la grossesse survient chez la moitié des femmes. Habituellement, l’inconfort est associé à une augmentation de la charge sur la colonne vertébrale et à l’étirement des muscles abdominaux. Le plus souvent, cette douleur apparaît plus près de la fin du deuxième trimestre et ne peut pas être réduite avant l'accouchement. Des douleurs lombaires en début de grossesse peuvent également survenir. Dans chaque trimestre, les femmes enceintes font face à ce symptôme pour différentes raisons.

Au début

Douleurs lombaires au cours des premiers stades de la grossesse, le plus souvent pour des raisons physiologiques:

  1. Dès les premières semaines de portage, le corps de la femme se prépare progressivement au fait que le fœtus grandira constamment. La colonne vertébrale lombaire subit des modifications, car très bientôt, tout le fardeau ira à lui.
  2. 1,5 mois après la fécondation, les modifications affectent la région sacrale. Au fil du temps, il devient plus élastique, de sorte que la femme ne ressent pas un fort inconfort dû à la pression exercée par la masse de l’enfant sur la colonne vertébrale. À ce stade, la douleur apparaît généralement de manière périodique et n'affecte pas beaucoup le bien-être général de la femme enceinte.
  3. Le rein est particulièrement tendu lorsque l'utérus se développe et change de place.
  4. Vers la fin du premier trimestre, les douleurs lombaires sont associées à la croissance dynamique du fœtus. À ce stade, la femme n'a pas le temps de s'habituer à la sévérité de l'abdomen. Ainsi, lors de la marche, la colonne vertébrale fléchit.
  5. À la 12e semaine, les ligaments commencent à s'étirer intensément sous la pression d'un enfant. Une femme peut ressentir un inconfort grave, mais le plus souvent, il n’ya pas lieu de s’inquiéter, puisque tout se passe dans un cadre physiologique.

Certaines femmes tirent le bas du dos en début de grossesse peu après la fécondation. Après la conception, l'embryon se déplace des trompes de Fallope à l'utérus en 4-5 jours. Ensuite, il est implanté dans l'endomètre (muqueuse). Lors de la pénétration de l'embryon dans la muqueuse utérine, sa muqueuse est partiellement détruite, ce qui provoque des douleurs de tiraillement. Après l'implantation réussie de l'oeuf, la sensation désagréable disparaît d'elle-même. Avec les nausées et les petits saignements, la douleur au bas du dos peut être considérée comme un signe de grossesse.

En retard

Mal de dos pendant la grossesse du deuxième trimestre pour ces raisons:

  • décalage du centre de gravité
  • prise de poids
  • effet de l'hormone relaxine sur les ligaments et les tissus
  • changements hormonaux,
  • augmenter le stress sur certains groupes musculaires
  • exacerbation de maladies chroniques (système musculo-squelettique, génito-urinaire),
  • les pathologies survenues avant le début du port d'un enfant (maladies dégénératives de la crête).


Au troisième trimestre, les maux de dos pendant la grossesse sont le plus souvent dus au fait qu'une femme prend du poids de façon dynamique. Dans le même temps, la charge sur la colonne vertébrale augmente et les déformations de la région lombaire augmentent. Les hormones, quant à elles, préparent le bassin pour l'accouchement, en ramollissant les ligaments conjonctifs. La jonction des os du bassin et de la colonne vertébrale devient mobile, ce qui rend le bas du dos douloureux pendant la grossesse au troisième trimestre.

Si une femme tire le bas du dos dans une période de 37 à 40 semaines, cela peut être dû aux raisons suivantes:

  1. Avant l’accouchement, la tête de l’enfant s’enfonce et s’appuie contre le sacrum, provoquant des douleurs lombaires.
  2. Décollement placentaire. Si, avec des douleurs lombaires chez une femme enceinte, des écoulements sanglants apparaissent et qu'il y a un tonus utérin, vous ne devez pas différer la visite chez le médecin. Il est préférable d'aller immédiatement au département de pathologie de la grossesse. Une séparation trop précoce du placenta du mur de l'utérus a de graves conséquences pour la mère et le bébé.
  3. Contractions de Braxton Hicks. Avant la prochaine naissance, le corps est entraîné à l'aide de fausses contractions. Ils n'ont pas de rythme clair, ils peuvent donner au lombaire.
  4. Le début du processus de naissance. Si, avec les spasmes lombaires, le bouchon de mucus se détache, si le liquide amniotique fuit et si la partie inférieure de l'estomac fait mal à intervalles réguliers, le processus d'accouchement risque d'être proche. Il devrait être attendu à partir de la 38ème semaine.

Avant l'accouchement, les douleurs de dos ne sont pas rares, elles ont souvent une explication physiologique, mais peuvent également indiquer des maladies chroniques graves qui sont devenues plus aiguës avec le début de la grossesse.

Symptômes d'anxiété connexes et douleur

Les douleurs dans le bas du dos après la conception ne sont pas toujours sans danger. Si vous avez mal au dos pendant la grossesse au cours du premier trimestre et que la femme constate également une faiblesse, une tachycardie, une violation de l'orientation spatiale, vous devez appeler une ambulance de toute urgence. Ces signes peuvent indiquer le début d'un avortement pathologique spontané.

Au deuxième trimestre, la femme devrait être alertée par les douleurs circulaires qui se propagent à la queue, au pubis ou au fémur. Si, après une demi-heure, restez en décubitus dorsal, si elles ne passent pas et ne deviennent pas rythmées, vous devez également appeler un médecin. Ces symptômes peuvent être dus au fait que le processus d'accouchement a commencé tôt.

Si des douleurs dorsales unilatérales sont observées pendant la grossesse - à droite ou à gauche - cela indique un processus inflammatoire des reins. En même temps, le système tubulaire du rein ou des glomérules est souvent affecté et les symptômes commencent généralement de façon unilatérale, le dos du côté droit ou gauche fait mal. Une femme devrait se plaindre auprès d'un néphrologue. Si ces pathologies ont été exclues par un médecin, il existe plusieurs autres causes possibles de douleur:

  1. Tire le bas du dos pendant la grossesse du côté droit ou gauche avec un complexe de troubles dystrophiques dans le cartilage articulaire. Les femmes enceintes se plaignent du fait que leur dos leur fait mal le plus souvent le matin, après une nuit de sommeil.
  2. Les deux douleurs lombaires aiguës et sourdes graves à droite ou à gauche indiquent une exacerbation de la sciatique. Douleur irradiant vers la fesse, la cuisse et la surface extérieure de la jambe. Renforcé en marchant, en essayant de changer la position du corps, ainsi que pendant une crise de toux.
  3. Le mal de dos pendant la grossesse peut indiquer une lumbodynie. Il survient sur fond de surmenage ou de long séjour dans le froid, ainsi que pendant les processus infectieux. Enceinte prend une position semi-courbée forcée. Elle est très difficile à déplacer.
  4. La rentrée à droite ou à gauche peut également indiquer une myosite (inflammation des muscles lombaires). Lors de la palpation, les fibres musculaires sont compactées et la femme caractérise la douleur comme étant longue, douloureuse et étouffée. Le plus souvent, une telle pathologie se développe si la femme est rouge ou si elle est extrêmement froide.
  5. Pancréatite Inflammation du pancréas une femme peut être confondue avec la toxémie. Cette maladie est caractérisée par une violation prononcée des processus de digestion. Les maux de dos chez les femmes enceintes associées à la pancréatite ont un caractère environnant. Plus ressenti dans le haut de l'abdomen, mais donne aussi au côté gauche de la taille.
  6. Ostéochondrose, radiculite, hernie intervertébrale. Avec divers processus dégénératifs-destructeurs du système musculo-squelettique, la douleur peut être reflétée. Souvent, avec de telles pathologies, le côté gauche de la longe fait mal.

Une forte douleur au dos pendant la grossesse peut être associée à une hernie vertébrale. Une telle pathologie grave est caractérisée par une myalgie, une raideur de mouvement, une mauvaise posture, une sensation d'engourdissement et des «fourmillements» dans les membres inférieurs.

Une femme enceinte a également mal au dos et présente une symphysite. C'est une maladie associée à la divergence des os de la symphyse. Une femme enceinte a de graves douleurs pubiennes et un gonflement des tissus.

Quel médecin devrais-je contacter si mon bas du dos est malade pendant la grossesse?

Si la douleur dans le bas du dos se fait sentir au début de la grossesse ou si elle commence à se gêner avec le temps au cours du deuxième / troisième trimestre, vous ne devriez pas reporter la visite au gynécologue. Le médecin responsable de la femme la référera, pour consultation, à des spécialistes (néphrologues, neurologues, gastro-entérologues), le cas échéant.

Diagnostics

Si le rein a mal pendant la grossesse au cours du premier trimestre, un spécialiste doit parfois, dans certains cas, passer un examen de routine pour déterminer la cause de ce symptôme. Mais si le médecin soupçonne une source d'inconfort pathologique, la femme enceinte sera recommandée:

  • passer un test sanguin et urinaire complet,
  • passer une échographie.

Les méthodes de recherche radiologiques dans son cas sont contre-indiquées.

Pendant la grossesse, les maux de dos doivent être traités sous la surveillance d'un médecin. Une femme enceinte ne devrait choisir aucun médicament pour elle-même. Le plus souvent, les femmes en âge de procréer ont recommandé diverses méthodes pour éliminer la douleur, excluant l'utilisation de médicaments.

Si une femme enceinte a mal au dos, de telles recommandations aideront à soulager la maladie:

  1. Pour la relaxation des muscles tendus, un massage léger du dos est présenté. Une femme peut l'accomplir seule. Elle devrait s'allonger sur le côté et faire un massage lombaire le long de la colonne vertébrale avec ses mains. Mais il est préférable de demander à un diplômé de masser la femme enceinte.
  2. Si vous tirez le dos, vous pouvez essayer de prendre une douche ou un bain chaud (pas chaud). Du sel et des huiles essentielles sont également ajoutés au bain pour une meilleure relaxation des muscles du bas du dos.
  3. Le dos cessera de pleurnicher si vous portez un bandage spécial pour les femmes enceintes. Il aide à maintenir l'abdomen et réduit la charge sur les muscles du dos. Le port d'un pansement est conseillé sur rendez-vous d'un gynécologue à partir de 5-6 mois de grossesse.
  4. Si vous avez mal au dos, vous devez utiliser des oreillers orthopédiques spéciaux en forme de grand fer à cheval. Ce produit offre un soutien pour le corps des deux côtés. Même dans le dos, le sommeil devient beaucoup plus agréable.
  5. Devrait régulièrement effectuer des exercices de gymnastique pour les femmes enceintes. Ils aident à renforcer les muscles, augmentent leur endurance à l'effort physique. Si le gynécologue recommande à une femme de suivre un certain type de thérapie par l'exercice, elle devrait suivre scrupuleusement ses recommandations. Ne pas déranger la séquence d'exercices et le nombre d'approches.
  6. Pendant la journée, il est important de faire attention à la bonne posture. C'est sa violation provoque souvent des douleurs lombo-sacrées chez les femmes enceintes. Une femme devrait se contrôler et essayer de ne pas trop se plier. Si elle passe beaucoup de temps assise, vous devez utiliser des chaises orthopédiques spéciales et placer un oreiller sous votre dos.

Si une femme enceinte a mal au dos et qu'il n'y a pas de contre-indication, elle devrait aller à la piscine. Pendant la natation, les muscles du dos se relâchent, la distance entre les corps vertébraux augmente. Les cours de natation améliorent également la respiration, la circulation sanguine et le métabolisme.

Prévention

Si une femme a des longes lombaires au cours du premier trimestre, mais que cela n’est pas associé à des maladies graves, elle devrait revoir son mode de vie à titre préventif:

  1. Si une femme a un travail sédentaire, elle devrait alors s’occuper d’une chaise confortable. Il est recommandé de se lever et de s'échauffer toutes les heures. Assise à la table, une femme devrait garder le dos droit, ne pas rester en reste. Sinon, la lordose ou la cyphose va dégénérer, ce qui est tout à fait inapproprié lors du transport de l'enfant.
  2. Les femmes enceintes qui passent beaucoup de temps debout doivent prendre des pauses fréquentes. Il est nécessaire de se reposer couché ou à moitié assis. Dans ce cas, les membres inférieurs devraient être légèrement surélevés et un oreiller devrait être placé sous le dos. Cette technique détendra la colonne lombaire.
  3. Les futures mères devraient dormir principalement sur le côté, en utilisant un oreiller spécial. Une femme qui porte un enfant ne devrait marcher que dans des chaussures à talons bas confortables et avec les bonnes chaussures.
  4. Les sports pendant l'accouchement devraient être modérés. Une femme ne devrait pas établir de record sportif. Sa tâche: renforcer le corps, augmenter son endurance, mais sans charges excessives. Si la future mère a mal au bas du dos, les exercices qui impliquent des charges verticales sur la colonne vertébrale doivent être minimisés.

Toutes les causes de douleur lombaire chez les futures mères sont divisées en 2 grands groupes. Le premier groupe comprend toutes les conditions physiologiques possibles associées au port d'un enfant. Le deuxième groupe comprend les maladies qui se sont manifestées avant la grossesse ou celles qui étaient à l'état latent et qui ont été provoquées pendant le port de l'enfant.

En tout état de cause, si cela fait mal au bas du dos au début de la grossesse ou ultérieurement, un tel symptôme ne peut être ignoré. Afin de poursuivre la grossesse en toute sécurité, la femme doit consulter l’obstétricien-gynécologue et suivre toutes les recommandations médicales.

Vidéo utile sur la façon de se débarrasser des maux de dos pendant la grossesse

Liste des sources:

  1. Gynécologie. Guide de démarrage rapide. Ed. Gm Saveleva, G.T. Sukhikh, I.B. Manukhina. Année de sortie: 2013.
  2. Obstétrique Leadership national. Ed. Acad. RAMS E.K. Aylamazyan, prof. V.E. Radzinsky, acad. RAMS V.I. Fists, acad. RAMS G.M. Saveliev. Année de sortie: 2014.
  3. Neurologie Praticien de référence. Ed. D. R. Shtulman, O. S. Levin. Année de sortie: 2016.
  4. Courant et gestion de la grossesse en trimestres. Ed. I.S. Sidorova, I.O. Makarov. Année de sortie: 2009.
  5. Fausse couche de grossesse. Ed. V.M. Sidelnikov G.T. Sec Année de fabrication: 2010

Aspects étiologiques de la douleur dans le bas du dos

Les causes qui provoquent des douleurs pendant la grossesse dans la région lombaire peuvent être très différentes. Les principaux facteurs étiologiques ayant une incidence sur l'apparition de douleurs dans le bas du dos chez les femmes enceintes sont les suivants:

  • Pathologie des reins. Cela devrait inclure la néphropathie, la lithiase urinaire, la pyélonéphrite chez la femme enceinte, ainsi que les processus auto-immuns du parenchyme rénal associés à des complications de la gestation.
  • Pathologie du système musculo-squelettique. La compression de l'utérus en croissance de la colonne vertébrale entraîne une exacerbation des processus dégénératifs-dystrophiques. L'exemple le plus frappant est l'ostéochondrose de la colonne vertébrale.
  • Pathologie de l'utérus. L'hypertonus de la paroi postérieure, qui accompagne souvent la femme enceinte, se manifeste précisément par le syndrome douloureux de la région lombaire.
  • Myosite Inflammation du tissu musculaire de la région lombaire. Problème fréquent, non seulement pour les femmes enceintes, mais aussi pour les gens ordinaires des deux sexes.
  • Pathologie des ovaires. Les modifications inflammatoires du système reproducteur féminin progressent pendant la grossesse, à mesure que la réactivité immunologique locale diminue. C'est ainsi qu'apparaissent les annexites, l'oophorite et souvent même la cervicite banale.

La liste peut être poursuivie avec des causes rares, notamment une pathologie vasculaire dans le bassin artériel d’Adamkevich, une irradiation de la douleur par le tractus gastro-intestinal, des maladies systémiques du tissu conjonctif et de nombreux autres processus pathologiques. Déterminer indépendamment la base étiologique de la douleur dorsale est extrêmement difficile, toute manifestation doit être considérée comme potentiellement dangereuse et consulter immédiatement un médecin.

Le tableau clinique de divers types de douleur dans la région lombaire

Étant donné que les causes, en raison de l’impact de la plainte, sont différentes, les symptômes sont toujours différents. Une nuance commune qui unit tous les aspects étiologiques n’est que le fait de la présence de douleur. En raison des particularités de la structure anatomique du système urinaire pendant la saison froide, les problèmes rénaux sont plus fréquents. Maladies inflammatoires - La pyélonéphrite chez la femme enceinte présente les signes caractéristiques suivants:

  • douleur constante, parfois très intense,
  • il n'y a pas d'irradiation
  • pas de pertes vaginales,
  • souvent accompagné d'une miction douloureuse,
  • la température augmente
  • connexion claire avec la surfusion.

Si l'inflammation dans les reins est purulente, des impuretés visibles sous forme de flocons et de turbidité sont présentes dans l'urine.

La pyélonéphrite est une affection dangereuse qui menace le développement d'une intoxication et d'une insuffisance rénale.

L'hypertension de l'utérus, en particulier au début, se manifeste souvent par des douleurs tiraillantes dans le bas du dos. Dans le même temps, le rectum peut être irrité, ce qui modifie la nature des fonctions physiologiques. La douleur n'est pas permanente et peut augmenter ou diminuer en fonction de l'impact des facteurs environnementaux. La température ne se produit pas, et l'apparition de décharge indique toujours la gravité du problème. Le concept même d’hypertonie implique une augmentation de la tension musculaire. Ceci est clairement visible à la palpation de l'abdomen - l'utérus est difficile à toucher, parfois douloureux au toucher.

Caractéristiques de la douleur dans la région lombaire en pathologie rachidienne

La valeur de l'ostéochondrose pendant la grossesse ne doit pas être sous-estimée. Bien que la maladie ne menace pas sérieusement la vie d'une femme, le syndrome de la douleur limite fortement les mouvements et diminue l'humeur. Les principales manifestations cliniques de la maladie sont énumérées ci-dessous:

  • douleur intense, parfois insupportable, fortement aggravée au moindre mouvement,
  • se produit souvent quand un gros utérus - dans les deuxième et troisième trimestres,
  • irradiant à la jambe et à la fesse,
  • jamais accompagné de fièvre
  • l'état général de la femme ne souffre pratiquement pas,
  • le rein est douloureux à la palpation et l'estomac est complètement intact.

Le caractère insidieux du problème dans la pathologie du système musculo-squelettique réside dans le fait que le mal de dos est extrêmement difficile à arrêter. Le groupe habituel de médicaments (AINS) utilisé chez toute personne n’est pas disponible, car il est contre-indiqué pendant la grossesse. Par conséquent, le syndrome douloureux est souvent retardé et ne disparaît complètement qu'après l'accouchement. Heureusement, l'ostéochondrose vertébrale n'affecte généralement pas le fœtus.

Si, en même temps, l'estomac et la taille font mal, alors une telle affection n'est absolument pas typique de la pathologie du système musculo-squelettique. Il faut exclure l'hypertonicité de l'utérus, ainsi que la pathologie gynécologique aiguë. Des annexites et même une apoplexie ovarienne se produisent, bien que rarement, mais assez régulièrement dans la pratique médicale. Mais dans chaque cas, la situation menace réellement la vie de la femme et du fœtus et nécessite donc un diagnostic et un traitement immédiats.

Comment diagnostiquer le syndrome douloureux

Si une femme a mal au dos pendant la grossesse, l'étiologie exacte de ce problème doit être établie. Cela dépend non seulement des mesures thérapeutiques, mais également du pronostic pour la naissance d'un bébé en bonne santé. Comme il y a beaucoup de facteurs de causalité, l'ensemble des procédures de diagnostic est désigné. Ceux-ci comprennent:

  • test sanguin
  • analyse d'urine
  • échographie du bassin
  • examen vaginal avec frottis,
  • Échographie abdominale,
  • IRM du bassin ou de la colonne vertébrale dans les cas difficiles.

Parmi les méthodes d'examen généralement acceptées, seule la radiographie n'est pas utilisée, car l'exposition peut nuire au fœtus.

Assurez-vous de prendre en compte le tableau clinique de la douleur. Si le bas de l'abdomen est douloureux et que la douleur se manifeste dans le bas du dos, le problème est probablement associé à une hypertonicité de l'utérus. Le diagnostic est confirmé par échographie. Vous pouvez faire une échographie à tout moment pendant la grossesse. Avec l'apparition de douleurs aiguës dans le bas du dos, aggravées par un effort physique, sans modification de l'analyse, la pathologie de la colonne vertébrale doit être assumée. La fièvre et la leucocytose dans l'urine, ainsi que l'expansion du complexe pelvien rénal avec une échographie, indiquent la présence d'une pyélonéphrite.

Comment enlever la douleur chez les femmes enceintes

Dans toutes les situations où une femme enceinte a mal au dos, des soins médicaux sont nécessaires. La thérapie médicamenteuse n'est pas toujours nécessaire, mais il est important de ne pas rater le moment associé à la menace pour la vie et la santé d'une femme. Avec le degré initial d’hypertonus, la paix psychologique, les relations de soutien amicales au sein de la famille et le stress physique sont nécessaires. Cela suffit généralement à arrêter complètement le syndrome douloureux.

Si le bas de l'abdomen se contracte et que la douleur se propage à la région lombaire, l'inquiétude et la prescription d'un traitement médicamenteux sont à craindre. Comme il existe de nombreuses causes d’un état désagréable, des actions thérapeutiques sont menées en fonction des résultats du diagnostic. Dans le syndrome de la douleur, le traitement complexe comprend la nomination des groupes de médicaments suivants:

  • analgésiques simples - paracétamol, métamizol,
  • antispasmodiques - drotavérine,
  • hormones - progestérone synthétique,
  • vitamines
  • antibiotiques en présence d'une inflammation bactérienne active dans les reins ou le système reproducteur féminin,
  • tocolytique si nécessaire, assouplissez davantage les parois de l’utérus.

La liste des médicaments approuvés peut être poursuivie car le choix du médicament est effectué par un médecin expérimenté.

Vous ne pouvez même pas appliquer le frottement par vous-même, car ils peuvent contenir des anti-inflammatoires non stéroïdiens absolument contre-indiqués pendant la grossesse. Il est également inacceptable d’utiliser des antibiotiques largement utilisés.

Même un comprimé de fluoroquinolone peut causer un préjudice irréparable au fœtus, bien que ces médicaments soient toujours utilisés avec succès pour le traitement de la pyélonéphrite chez l'homme et la femme. Indépendamment, seul le paracétamol peut être pris s'il existe un diagnostic fiable connu d'ostéochondrose.

Qu'est-ce qui influence le pronostic du syndrome douloureux?

La question de savoir pourquoi les douleurs au bas du dos pendant la grossesse devrait figurer à l'ordre du jour de la femme et de ses proches dès le premier stade de développement d'un symptôme déplaisant. Le destin futur du futur enfant dépend de la rapidité avec laquelle le problème est révélé. Si l'état pathologique est dû à la pathologie du système musculo-squelettique, il sera extrêmement difficile d'arrêter les sensations négatives. Cependant, la situation n’a pratiquement aucun effet sur le processus de grossesse et la naissance d’un enfant en bonne santé.

Dans le même temps, même une faible sensation de tiraillement dans l'abdomen, accompagnée de pertes vaginales et de douleurs au dos, nécessite un accès rapide à un médecin. Cette situation menace directement la progression de la grossesse. La présence de fièvre peut également affecter négativement la fonction rénale, de sorte que la pyélonéphrite nécessite nécessairement un traitement complexe. Ne craignez pas l’utilisation de médicaments pendant la grossesse - dans la plupart des situations, cela est justifié et ne présente pas de risque grave pour le fœtus. En effet, au final, il est important que les attentes du bébé soient heureuses et cet état est plus facile à atteindre sans douleur dans la région lombaire.

Causes de la douleur

Le mal de dos survient pendant la grossesse à différentes périodes de la gestation. On pense que dans la première moitié de la grossesse, le corps n'est pas soumis à des charges accrues. Ce n'est pas vrai Environ 30% des femmes se plaignent d'avoir mal au dos, même au premier trimestre. Cependant, la plupart des femmes souffrent de douleurs au bas du dos pendant la grossesse à l'approche de la vingtième semaine. Il est souvent difficile de dire pourquoi les maux de dos pendant la grossesse. Les douleurs lombaires chez les femmes enceintes sont parfois une conséquence de causes obstétricales et peuvent également être une pathologie indépendante. Les raisons obstétricales sont les maux de dos causés par une grossesse normale ou pathologique.

Obstétriciens

Les reins peuvent-ils faire mal pendant une grossesse normale? Oui, et c'est la raison la plus fréquente pour laquelle il se retire chez les femmes enceintes. Dans de nombreux cas, le début de la grossesse fait que la future mère a mal au bas du dos. La cause de la douleur est une augmentation rapide de l'utérus et la tension de ses ligaments. Ces sensations sont si courantes qu'elles sont considérées comme un autre signe qu'une femme est devenue enceinte.

  • Hormones et processus métaboliques

Au cours de la période d'attente de l'enfant, la femme doit faire face à un changement radical du contexte hormonal. Il y a une production accrue d'oestrogène, de progestérone et d'autres hormones responsables du bon déroulement de la grossesse. La relaxine est une cause fréquente de mal de dos grave. Cette hormone aide les ligaments et les tendons à devenir plus élastiques, les adoucit. La relaxine est nécessaire pour faciliter ensuite l’apparition du bébé.

Les éléments nécessaires à la formation du fœtus sont extraits du corps de la mère. Par conséquent, en cas de reconstitution insuffisante des "réserves", les os d'une femme peuvent recevoir moins de vitamines et d'oligo-éléments essentiels, en particulier de calcium et de phosphore. Il en résulte un affaiblissement des os du bassin et de la colonne vertébrale, ce qui peut causer des maux de dos chez les femmes enceintes.

  • Augmentation de la pression sur le bassin et la colonne vertébrale

La croissance du fœtus est la raison la plus «sûre» pour laquelle les femmes enceintes ont mal au dos. L'enfant grandit, la pression sur le sacrum de la mère augmente, ce qui provoque des douleurs dans la région lombaire. Une autre raison tout à fait physiologique pour laquelle le dos peut faire mal est un poids croissant, entraînant une pression accrue sur le bas du dos. Le centre de gravité change, la déflection de la colonne vertébrale se produit dans la colonne lombaire. Les muscles sont surchargés et entraînent des douleurs.

L'apparition de maux de dos chez les femmes enceintes entraîne parfois une position debout prolongée. L'utérus exerce une pression sur les nerfs et les vaisseaux sanguins qui entourent la colonne vertébrale. À cause de cela, ça fait mal au-dessous de la taille, à partir du troisième trimestre. La douleur donne aux jambes, aggravée par la charge.

En fin de grossesse, des maux de dos peuvent survenir à la suite de la pression exercée par la tête du fœtus sur les os de la hanche. Ceci est accompagné de l'apparition de l'hypertonus utérin. Puis la douleur apparaît vers 38 semaines. Si votre bas du dos vous fait mal pendant la grossesse pour cette raison, ne vous inquiétez pas. De telles sensations sont un phénomène complètement naturel.

Quelques semaines avant l'accouchement, la future mère peut ressentir des contractions de Braxton-Hickx. Les fausses contractions préparent le corps à l'accouchement suivant. Dans ce cas, en plus des douleurs qui s'étendent à la région lombaire, il y a une sensation de "pierre" dans l'utérus, il est difficile d'inhaler, il y a des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen. Puis ces symptômes disparaissent. Et après peu de temps, le ventre et le dos se mettent à gémir de nouveau. De telles sensations sont considérées comme normales, mais nécessitent toujours une attention particulière. Parfois, ils ne sont pas faciles à distinguer du travail réellement commencé. Si les contractions augmentent, répétez à intervalles réguliers, accompagnés d'une sortie de l'appareil génital, ne tardez pas avec une visite à l'hôpital.

Avec des pathologies

Si, au cours de la grossesse, le mal de dos est accompagné de pertes de tension et de crampes dans l'utérus, les médecins considèrent cette affection comme une menace d'avortement spontané ou de naissance prématurée.

Il est nécessaire de voir immédiatement un gynécologue. Dans certains cas, tirer le bas du dos pendant la grossesse en raison de l’exacerbation de maladies existantes ou de l’apparition d’une nouvelle pathologie. La grossesse s'accompagne d'une suppression naturelle de l'immunité. Un tel mécanisme est nécessaire pour que le fœtus ne soit pas rejeté par l'organisme maternel en tant que composant étranger. La conséquence est la vulnérabilité des femmes en ce moment. Il arrive qu'une femme ne soupçonne même pas les pathologies existantes tant qu'elle n'est pas enceinte. Pendant la grossesse, des douleurs dans le bas du dos peuvent indiquer une pathologie assez grave. Et si le gynécologue a exclu les raisons obstétricales de l'indisposition, vous devriez consulter un autre médecin, à savoir un neurologue, un urologue ou un néphrologue et un chirurgien.

Les reins et leurs maladies sont la raison pour laquelle le mal de dos fait mal pendant la grossesse. Sous l'influence des hormones, le ton des uretères change, l'urine stagne, conduisant au développement de processus infectieux. Une complication fréquente de la grossesse est la pyélonéphrite. Il y a des douleurs douloureuses d'un côté du dos, envie fréquente d'uriner, des crampes, la température monte à des valeurs élevées. L'urine devient généralement trouble.

Si la douleur dans le bas du dos pendant la grossesse est prononcée, il est difficile de trouver une position dans laquelle la douleur diminue, le débit urinaire devient difficile, il y a un mélange de sang, éventuellement de coliques rénales. De tels symptômes servent d'indication pour une hospitalisation urgente.

Le diagnostic est posé par le médecin, sur la base des données des ultrasons et des tests de laboratoire sur les urines et le sang. Le traitement est effectué avec la nomination d'antibiotiques, d'antispasmodiques et d'antalgiques, et est obligatoire. La maladie peut avoir des conséquences graves, notamment une insuffisance rénale.

Dans de rares cas, une femme enceinte peut présenter une inflammation du pancréas. Cela se produit lorsque le non-respect pendant la grossesse du régime alimentaire, la consommation d'aliments riches en graisse, en alcool, est un facteur héréditaire ou une conséquence du stress. Si le mal de dos pendant la grossesse est le zona, survient après ou pendant un repas, est accompagnée de fièvre, de nausées ou de vomissements, de selles avec facultés affaiblies, le médecin établit un diagnostic de pancréatite.

La maladie est diagnostiquée avec l'utilisation de l'échographie, l'IRM, est traitée dans des conditions stationnaires. Le traitement médicamenteux de la douleur au bas du dos pendant la grossesse repose sur une gamme de médicaments anti-inflammatoires et anti-douleur. Parfois, en cas d'échec du traitement conservateur, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Souvent, maux de dos pendant la grossesse en raison de l'exacerbation de problèmes existants du système musculo-squelettique. Si une femme a été torturée avec une ostéochondrose ou une sciatique avant la grossesse, la charge modifiée entraînera une aggravation. La source des problèmes est un système musculaire sous-développé du dos ou une courbure de la colonne vertébrale. Un tel diagnostic est indiqué par la survenue de douleurs dorsales sévères pendant la grossesse au deuxième trimestre ou plus tard.

Avec des problèmes neurologiques, les sensations douloureuses se déclenchent, elles diminuent dans la position «couchée» et augmentent avec l'effort, et un sentiment d'engourdissement peut survenir.

Il est très dangereux de se soigner soi-même. Après tout, la plupart des médicaments utilisés dans de tels cas sont contre-indiqués pendant la grossesse. Dans des cas exceptionnels, le médecin peut vous prescrire un antidouleur. Si le bas du dos vous fait mal pendant la grossesse en raison d'un problème neurologique, la solution la plus simple consiste à porter un bandage. Un corset spécial apportera un soutien au système musculo-squelettique sans nuire au développement du bébé.

Un courant d'air ou une hypothermie peut entraîner un processus inflammatoire dans les muscles du bas du dos. Ensuite, la douleur se caractérise par un caractère vif et des mouvements limités. En plus du dos, la nuque et la ceinture scapulaire peuvent faire mal. Le traitement doit être effectué par un médecin capable de prescrire des médicaments sans danger pour l'enfant.

Avec une faible localisation de la douleur dans le dos et l'abdomen, vous pouvez suspecter une symphysite. La maladie sera indiquée par une démarche modifiée, qui acquiert le caractère de "canard".Se produit en raison de la divergence des os des os, est hérité. Si la raison pour laquelle le dos fait mal au cours de la grossesse est une symphysopathie, le médecin vous recommandera le repos au lit et le surveillera pendant toute la durée de la grossesse.

S'il y a des antécédents de blessures à la colonne vertébrale ou des caractéristiques congénitales du développement des arcades vertébrales, des charges accrues peuvent provoquer des douleurs dans le bas du dos pendant la grossesse. Les vertèbres peuvent bouger les unes par rapport aux autres, ce qui stimulera les lombalgies.

Une telle douleur peut être distinguée par une augmentation de la posture assise, lorsque des objets lourds apparaissent en train de se lever, lorsque la position du corps change. La douleur peut irradier vers les jambes. La difformité de la colonne vertébrale peut être vue visuellement. Les muscles qui entourent la colonne vertébrale des côtés sont dans un état de tension. Une démarche spéciale sur le «funambule» se développe. Si, en raison de spondylolisthésis, le bas du dos est malade pendant la grossesse, la maladie est traitée à l'aide de médicaments, de physiothérapie et de gymnastique.

Pourquoi un mal de dos fait-il mal pendant la grossesse?

Eh bien, commençons peut-être par le fait que le mal de dos est assez courant, observé chez une bonne moitié des femmes occupant ce poste. De nombreux facteurs provoquent naturellement une telle douleur et expliquent logiquement tout. Ils ne diffèrent pas des causes des maux de dos en général.

Cependant, il convient d'ajouter que parmi la liste des maladies qui causent des maux de dos, une attention particulière doit être accordée aux maladies du système génito-urinaire. Dans de tels cas, la douleur est ressentie spécifiquement dans la région lombaire. Et l'exacerbation de la maladie rénale se produit souvent dans le contexte de la grossesse. Sur la maladie rénale signale une douleur lombaire, accompagnée de fièvre, l'apparition d'un œdème, des maux de tête, une augmentation de la pression artérielle et des mictions fréquentes. En même temps, l'urine devient trouble et change de couleur. Cette condition affecte négativement le cours de la grossesse, l'état du fœtus et, bien sûr, la santé de la femme et nécessite un traitement en hospitalisation. Souvent, les femmes enceintes trouvent une pyélonéphrite. Et si le mal de dos acquiert un caractère de crampes intense et intense, on parle alors de colique rénale avec urolithiase. Par conséquent, il est préférable de ne pas commencer la situation, mais de consulter un médecin dès les premiers symptômes.

Mais heureusement, l’affaire ne prend pas toujours une tournure grave. Néanmoins, la longe fait plus souvent mal en raison de changements dans le corps pendant la grossesse. La douleur dans le bas du dos peut "céder" à la jambe, aggravée après un effort physique, marcher longtemps, rester debout longtemps, être assise dans une position inconfortable. Et cela peut aussi être le résultat de fausses contractions de Braxton-Hicks - dans ce cas, la tension de l'utérus et, par conséquent, les douleurs au dos sont ressenties. De telles contractions d'entraînement en fin de grossesse préparent le corps à l'accouchement. Cependant, si vous observez quelque chose de similaire dans votre vie avant 37 semaines et qu'il y a écoulement du tractus génital, que la douleur est ressentie dans le bas de l'abdomen et que les intervalles entre les contractions diminuent, vous devez immédiatement consulter un médecin. Ces symptômes peuvent indiquer une menace d'avortement.

Que faire si le mal de dos fait mal pendant la grossesse?

En général, le mal de dos "habituel" apparaît, en règle générale, après le 5ème mois et ne disparaît complètement qu'après l'accouchement. Et bien que cette condition ne prévoie pas de traitement spécial (sauf pour la douleur causée par des maladies spécifiques), et que les médecins vous conseillent simplement de supporter cette période, vous pouvez toujours corriger la situation en vous conformant à certaines recommandations pour soulager la douleur dorsale:

Douleur coupante

Si la douleur se manifeste sous la forme d'une douleur aiguë et aiguë dans la région lombaire. Cela peut indiquer des maladies cachées ou des dysfonctionnements d'organes.

Raisons principales:

  1. Pyélonéphrite aiguëdans laquelle apparaissent des symptômes tels que fièvre, faiblesse des muscles, une nuance rougeâtre d'urine et une douleur prédominante à droite ou à gauche.
  2. Urolithiase pendant l’exacerbation provoque également de graves douleurs au dos. En même temps, il peut y avoir des attaques de vomissements et des traces de sang dans l'urine.
  3. Accouchement imminent caractérisé par des douleurs aiguës, comme avant la menstruation.
  4. Le joint cousu sur l'utérus conduit à une douleur intense, et par conséquent, il peut même arriver à s'évanouir. Le phénomène est assez rare et ne se manifeste que dans le cas d'une grossesse précoce après une précédente réalisée avec une césarienne.

De nombreuses autres pathologies provoquent des douleurs coupantes, par exemple une grossesse extra-utérine, des problèmes de tractus gastro-intestinal, des vers et autres.

Mais il convient de rappeler que toute douleur aiguë nécessite un appel immédiat à une spécialiste, quel que soit le stade de la grossesse où elle est apparue.

Tirant la douleur en arrière

L'un des symptômes les plus communs chez les femmes pendant la grossesse. Il apparaît comme une douleur douloureuse lors de la marche ou du déplacement et peut céder à une jambe ou aux deux.

Le plus souvent, le mal de dos fait mal pendant la grossesse en fin de période, car pendant cette période, la colonne vertébrale est surchargée. Cependant, si une femme avait des problèmes de colonne vertébrale avant la grossesse, tels que l'ostéochondrose de la colonne lombaire, il y aurait également des sensations lancinantes dans le dos.

Lorsqu'un symptôme survient à un stade précoce de la grossesse, un examen de routine par un gynécologue et un chirurgien est recommandé. Pour soulager la condition de la femme enceinte, un massage lombaire ou une kinésithérapie est prescrit.

Douleur lancinante

Si la douleur est si vive qu'elle semble traverser le bas du dos, on parle alors de maladies de nature neurologique. Dans ce cas, la femme doit passer un examen chez un neurologue.

Les motifs de préoccupation peuvent être les suivants:

  • nerf pincé
  • hernie spinale dans la colonne lombaire,
  • sciatique
  • rétrécissement du canal rachidien,
  • radiculite,
  • ostéochondrose.

Si les pousses se trouvent dans la région lombaire et dans n'importe quelle direction, cela peut indiquer une colique rénale. Ensuite, vous devez faire attention aux autres symptômes connexes - fièvre, gonflement des jambes, hypertension.

Quelles sont les causes de la douleur au bas du dos?

Cela fait mal dans le bas du dos pendant la grossesse pour diverses raisons. Le plus souvent, en l’absence de douleurs coupantes et lancinantes, il n’ya pas lieu de s’inquiéter. Cependant, savoir ce qui peut causer telle ou telle douleur est nécessaire.

Les raisons physiologiques courantes qui ne menacent pas la santé et le développement de l'enfant incluent:

  • charge, provoquant un déplacement du point de gravité du dos,
  • une forte augmentation du poids d'une femme
  • diminution du tonus musculaire due à une défaillance hormonale,
  • mauvais mode de vie,
  • manque de vitamines dans le régime.

Il est important de déterminer à quel moment de la grossesse le dos dans la région lombaire fait mal, ainsi que le déroulement du processus de gestation.

Certaines femmes pendant la grossesse peuvent être observées à la sortie, semblable à la menstruation. Pour d'autres, rien ne se passe tous les mois pendant cette période du cycle, mais il peut y avoir une gêne au bas du dos, comme c'était le cas avant le retard de la menstruation et de la conception.

Si de telles douleurs sont dangereuses - avis des médecins

La lombalgie en début de grossesse signale une possible violation de la grossesse en cours. Par conséquent, vous devez contacter immédiatement un spécialiste pour un examen et une détection rapide des pathologies.

Les douleurs aiguës sont particulièrement dangereuses car elles sont le plus souvent un signe de problèmes de santé des femmes. Et pour éviter les complications, il est nécessaire de suivre un traitement prescrit par le médecin traitant.

Si le bas du dos fait mal au bas-ventre et que la température monte ou si des pertes sanguines du vagin sont observées, c'est aussi une bonne raison d'aller chez le médecin.

Dans la plage normale, il s'agit d'un petit syndrome douloureux qui ne s'accompagne pas d'autres manifestations physiologiques et ne nécessite pas d'anesthésie. Dans d'autres situations, il est nécessaire de consulter un spécialiste.

Quoi ne pas faire avec les maux de dos

L'auto-traitement est strictement contre-indiqué, car certains signes peuvent indiquer des problèmes de santé assez graves. Et à cause de l'ignorance, vous ne pouvez que vous blesser davantage, vous ou votre bébé.

Il est dangereux de soulever des poids pendant cette période afin de ne pas provoquer de fausse couche. La masse maximale des articles soulevés au cours de cette période ne doit pas dépasser 3 kg.

Si la douleur coupe ou tire, des mouvements brusques doivent être évités.

N'utilisez pas d'analgésiques sans ordonnance médicale, car cela pourrait contribuer à un diagnostic erroné et nuire gravement au développement de l'enfant.

Méthodes de traitement de la douleur

Le traitement thérapeutique n'est prescrit qu'après un examen approfondi et l'identification des causes. Cependant, ne sous-estimez pas la douleur douloureuse, en particulier au cours du premier trimestre de la grossesse, et plus encore si vous souhaitez vous auto-traiter, car cela peut nuire à la fois à la femme et à l’enfant.

Les méthodes de traitement standard sont appliquées en cas de douleur dans le bas du dos:

  1. Pour les inflammations de la vessie, des reins et du système urinaire, un traitement médicamenteux est prescrit, basé sur l'élimination de la maladie sous-jacente.
  2. Les problèmes de la colonne vertébrale sont résolus en réduisant la charge sur le dos et en chauffant avec des pommades et un coussin chauffant.
  3. Les douleurs spasmodiques sont éliminées avec un massage spécial pour les femmes enceintes.
  4. Plusieurs exercices physiques aident à soulager la douleur dans la région lombaire, car ils renforcent les muscles du dos.
  5. Au cours des dernières périodes, le médecin peut prescrire le port d'un pansement, ce qui réduira considérablement la charge sur la région lombaire, en particulier en présence d'une hernie ou d'autres pathologies de la colonne vertébrale.

Pour renforcer les os, ne pas interférer avec l'apport en calcium. Les médecins recommandent souvent de commencer au stade de la planification de la reconstitution de la famille. Mais avec lui, vous ne devriez pas en faire trop.

Mesures préventives - 5 conseils utiles

La longe peut commencer à faire mal, à la fois en début de grossesse et à une date ultérieure. Est-il possible d'empêcher ces manifestations?

Les experts disent que si vous vous préparez à l'avance à un tel inconfort, sa manifestation sera alors beaucoup moins importante, voire vous évitera. Cela ne nécessite que des mesures préventives régulières visant à renforcer les muscles et à améliorer le travail du système cardiovasculaire et osseux.

Voici quelques conseils qu'il est recommandé de suivre, même au stade de la planification de la grossesse, pour préparer le corps au moment crucial.

Conseil 1. Utilisez un bandage ou un corset stabilisateur.

Le port d'un corset spécial est recommandé à partir du deuxième trimestre (la 14e semaine de la période de gestation).

Le bandage se présente sous la forme d’une large ceinture qui aide à répartir uniformément la charge sur le bas de l’abdomen et le dos. Le corset agit comme un fixateur de l'abdomen et facilite grandement les mouvements.

Astuce 2. Effectuer une gymnastique quotidienne

L'exercice passif renforce non seulement les muscles, mais est également capable de soulager les tensions et de soulager la douleur.

Cela est dû au fait que lors du transport d'un enfant, certains muscles deviennent raides ou étirés, et la gymnastique aide à développer ces groupes musculaires et augmente ainsi le flux sanguin vers les organes nécessaires. De l'entraînement sportif fit du yoga, fitness, gymnastique pour les femmes enceintes.

Si le travail est sédentaire, il est donc très important de faire des exercices d'échauffement une fois par heure ou de faire une promenade et de respirer l'air frais. Assurez-vous de prendre soin de meubles confortables pour régler correctement la hauteur et l’inclinaison du dossier d’une chaise. Cela réduira la charge sur le bas du dos et sur toute la colonne vertébrale.

Astuce 3. Choisissez le bon matelas pour dormir

Si la douleur au dos vous fait mal après avoir dormi, la femme enceinte devra changer le matelas. Un oreiller spécial pour les femmes enceintes peut également aider à mieux détendre votre dos pendant votre sommeil.

Il est nécessaire de dormir couché sur le côté pour que l’estomac n’appuie pas sur les organes internes. Un ensemble de couchage bien choisi assurera une relaxation complète de tous les muscles, de sorte que le corps soit reposé le matin.

N'oubliez pas le repos quotidien, qui aide à soulager la colonne vertébrale. Cela est particulièrement vrai lorsque le dos commence à faire mal.

Astuce 4. Observez le régime quotidien

Un régime alimentaire approprié joue un rôle important non seulement dans la formation et la croissance du fœtus, mais également dans la santé de la mère.

Un apport complet en vitamines et en nutriments, notamment en calcium, favorise la synthèse d’une quantité suffisante d’hormones et renforce les os. Et pour une bonne maîtrise de tous les oligo-éléments, des promenades utiles au grand air.

Le coucher est à l'heure, car le meilleur moment pour se reposer est de 21h00 à minuit. En observant le régime, la levée du matin ne sera pas difficile.

Astuce 5. Visitez régulièrement la piscine

Sinon, comment soulager les maux de dos? Bien sûr, traitements de l'eau et la natation. Il renforce parfaitement les muscles et réduit en même temps la pression créée par la colonne vertébrale et tous les organes internes de la région lombaire.

Particulièrement recommandé de visiter la piscine pour les femmes, sans processus pathologiques graves, car ils permettent au moins en quelque sorte de réduire les maux de dos sans recourir à des méthodes médicales.

Mais les médecins recommandent de ne pas oublier le risque élevé d’infection pendant la grossesse, vous devez donc vous protéger autant que possible.

Mal de dos - commentaire du docteur:

Conclusion

Le processus de portage d'un enfant est très difficile et la future mère est obligée de surveiller en permanence l'état de son corps afin de lui apporter un soutien à temps.

Par conséquent, tous les symptômes, même les plus insignifiants, doivent être examinés par un spécialiste. Mieux vaut être une fausse alerte que de rater un moment pour révéler une maladie qui présente un danger pour vous ou votre bébé.

Regarde la vidéo: Pourquoi La GROSSESSE Fait Mal Au Dos + ASTUCES! (Décembre 2019).

Loading...

Catégories Populaires