La prostatite calcique: de quoi s'agit-il

La santé des hommes souffre de divers facteurs négatifs: mauvaise alimentation, mauvaises habitudes, inactivité physique, stress, dégradation de l'environnement et bien d'autres. Un corps affaibli ne peut pas faire face aux infections, de sorte que l'inflammation dans la région urogénitale est une maladie fréquente chez l'homme. La réticence à consulter un médecin dès les premiers signes d’indisposition entraîne la nécessité de traiter des formes compliquées de la maladie. Une de ces maladies est la prostatite, qui est classée selon différents types et variétés.

Les principaux types de prostatite chez les hommes:

Forme aiguë - différents débuts aigus de la maladie et processus inflammatoire en développement rapide. L'infection provient souvent de l'uretère, moins souvent du sang. Les agents responsables de la maladie sont les suivants: staphylocoques, streptocoques, E. coli, champignons, gonocoques et autres.

Causes:

  • infections génitales
  • mode de vie sédentaire
  • vie sexuelle irrégulière, dysfonctionnement sexuel,
  • maladies dans le rectum,
  • infections respiratoires aiguës.

Symptômes:

  • fièvre,
  • violation de la miction,
  • douleur lancinante dans le rectum,
  • diminution de la puissance
  • intoxication générale du corps.

Ce type de pathologie nécessite un traitement immédiat, car il devient rapidement chronique et entraîne de graves complications.

Forme bactérienne chronique se pose en raison de l'évolution aiguë de la maladie, moins souvent elle se manifeste, sans les symptômes prononcés caractéristiques de la forme aiguë. Les symptômes de la prostatite se caractérisent par des intervalles de temps. Il est donc plus difficile de diagnostiquer et de traiter ce type de prostatite.

Types de prostatite

Causes:

La maladie est favorisée par des facteurs influençant le développement de la forme aiguë: infections de l'urètre, du pénis, du rectum, congestion des organes pelviens, altération de la fonction sexuelle.

Symptômes:

  • en tirant la douleur dans le rectum,
  • violation de la miction,
  • dysfonctionnement sexuel.

Contrairement à la forme aiguë, les symptômes sont plus légers, il n'y a pas d'intoxication significative du corps, se manifestant par une perte d'appétit, des maux de tête, de la fièvre, etc. La douleur lors d'une exacerbation est tolérable, c'est pourquoi les hommes n'attachent souvent pas d'importance à une petite indisposition, mais si la forme chronique n'est pas traitée, les troubles sexuels progresseront.

Forme chronique abactérienne. Il se caractérise par la présence de douleurs dans la région pelvienne et le bas de l'abdomen sans processus inflammatoires. Lors du diagnostic d'une maladie, aucune infection, inflammation ou tumeur n'est détectée. La manifestation de la maladie est le plus souvent épisodique - la douleur, c’est-à-dire non, mais peut être ressentie longtemps. Un inconfort constant provoque des problèmes psychologiques chez les hommes et affecte négativement la vie sexuelle.

Causes:

  • inflammation des ligaments pelviens,
  • atteinte des nerfs dans la région pelvienne,
  • épuisement nerveux, dans lequel le cerveau ne peut pas bloquer les impulsions de douleur faibles.

Symptômes:

  • douleur dans la région pelvienne, vulve, périnée,
  • violation de la miction,
  • sensation de brûlure
  • troubles sexuels,
  • Dépressions nerveuses.

Symptômes de prostatite

Par nature de douleur, la prostatite abactérienne est classée comme suit:

  • douleur pelvienne - elle se ressent presque constamment, augmente après l'exercice et pendant l'hypothermie,
  • dysménorrhée - survient pendant la miction,
  • dyspareunie profonde - survient pendant les rapports sexuels.

Forme inflammatoire asymptomatique se développe plus souvent chez les hommes plus âgés. Ce type de prostatite se produit de manière latente, sans causer de plaintes des patients, la douleur survient lors de la palpation de la prostate.

Causes:

  • agents pathogènes non détectés,
  • infiltration lymphohistiocytaire du tissu prostatique.

Dans l'étude de la prostate révèlent une augmentation, l'hétérogénéité de la structure, l'asymétrie et la douleur de l'organe.

Syndrome de douleur pelvienne caractérisé par des sensations douloureuses prolongées. La douleur n'a pas une localisation claire: se produit dans le dos, le périnée, le rectum. Se sent malade comme aigu, douloureux, poignardant, brûlant.

Causes:

  • prostatite bactérienne
  • inflammation de la prostate de nature chimique (l'urine pénétrant dans l'organe),
  • forme auto-immune de prostatite,
  • blessures, inflammation des muscles et des terminaisons nerveuses du bassin et du périnée,
  • troubles psychologiques.

Le diagnostic de syndrome de douleur pelvienne est le plus souvent posé aux patients souffrant de prostatite chronique abactérienne.

Les types de prostatite aiguës et chroniques, à leur tour, sont classés en sous-espèces, examinez-les plus en détail.

Les variétés de prostatite et leur traitement

Prostatite bactérienne. Se produit plus souvent à l'âge causé par divers microorganismes pathogènes, il est aigu et chronique.

Le développement de la maladie contribue à un certain nombre de facteurs qui inhibent l'activité normale du corps:

  • fumer, boire de l'alcool,
  • hypothermie fréquente
  • immunité réduite
  • mode de vie sédentaire, manque d'effort physique.

Traitement:

  • antibiotiques
  • anti-inflammatoires
  • bloqueurs alpha-adrénergiques.

Les antibiotiques sont nécessaires pour lutter contre les agents pathogènes. Le traitement de la forme bactérienne de la maladie n’est efficace que si toutes les recommandations du médecin sont suivies. Souvent, ce type de prostatite n'est pas complètement guéri car le patient arrête de prendre les comprimés après un soulagement, mais cela ne fait qu'aggraver la situation, car la forme chronique dans laquelle passe la prostatite bactérienne aiguë est très difficile à soigner.

Les médicaments non stéroïdiens sont prescrits pour soulager rapidement l'inflammation. Le traitement topique n'est pas recommandé, car il est possible de provoquer la propagation de l'infection à d'autres parties du corps.

Prostatite congestive. La maladie peut être de nature infectieuse et non infectieuse, se réfère à la forme chronique de la maladie. Les symptômes étant nombreux mais légers, les problèmes de la prostate sont difficiles à diagnostiquer, en se basant uniquement sur le tableau clinique.

La maladie survient dans un contexte de stagnation des organes pelviens et du secret de la prostate. Les principales raisons du développement de ce type de prostatite sont considérées comme un mode de vie sédentaire et des relations sexuelles irrégulières.

Traitement:

  • agents antibactériens
  • médicaments hormonaux
  • alpha-bloquants,
  • relaxants musculaires
  • remèdes à base de plantes,
  • massage de la prostate
  • exercice thérapeutique.

La maladie est dangereuse, car elle peut entraîner l'impuissance, l'adénome, le cancer de la prostate. Un traitement médicamenteux obligatoire est donc nécessaire.

Prostatite calcique. Il s'agit d'un type de pathologie rare qui survient dans le contexte de la forme chronique de la maladie, principalement chez les hommes âgés. Une caractéristique de la maladie - les calculs dans la prostate, l'éducation peut être endogène (migrer d'autres organes) et exogène (se former directement dans la prostate, à la suite de processus inflammatoires). La prostatite calcique est diagnostiquée sur la base de la palpation, des analyses de sang, de la sécrétion d'urine et de la prostate et d'une échographie.

Calcul de la prostate: diagnostic, symptômes de la prostatite calculeuse et son traitement

Il n’existe aucun symptôme spécifique indiquant clairement la présence d’une prostatite calculeuse. Un certain nombre d'hommes présentant des calculs prostatiques peuvent ne présenter aucun symptôme. Les symptômes, quand ils se manifestent, peuvent être associés à une hypertrophie de la prostate, à une prostatite chronique ou éventuellement à une structure urétrale.

  • Un patient présentant un tartre prostatique peut se plaindre d’une douleur sourde au bas du dos, à l’abdomen, au périnée ou au pénis. Il peut augmenter avec l'érection et l'éjaculation.
  • En cas d’agrandissement de la prostate associé à la maladie, le patient peut présenter les symptômes caractéristiques d’une infection des voies urinaires inférieures.
  • Parfois, le patient peut avoir un écoulement de l'urètre associé à la présence d'une prostatite chronique.
  • Il n'y a généralement pas d'hématurie avec des calculs dans l'urètre (du sang apparaît dans l'urine).
  • Les abcès prostatiques associés aux calculs prostatiques sont très rares. Cependant, un patient présentant un abcès de la prostate associé au calcul de la prostate souffrira de douleurs intenses au périnée et au rectum, douleur qui sera exacerbée lors de la défécation. En outre, un tel patient peut avoir une température élevée, ce qui peut être accompagné d'une cystite, d'une dysurie, d'une nycturie et d'une fréquence accrue de miction.

Le traitement traditionnel du tartre prostatique vise à soulager les symptômes et à soutenir le corps.

Les moyens populaires incluent les graines de citrouille (non frites, mais séchées et ensuite pelées).

Ils contiennent du zinc, nécessaire à la synthèse de la puissance et de la testostérone, ainsi que de la vitamine E (antioxydant), de l'acide folique et d'autres substances nécessaires à l'organisme. Pas besoin de manger des graines de citrouille en poignée, assez de morceaux avant les repas.

Il est également utile de boire une cuillère à soupe de jus de persil une demi-heure avant les repas, cela aide à réduire l'inflammation.

La thérapie physique pour les calculs de la prostate contribue à améliorer la fonction de cet organe masculin, petit mais important. Habituellement, les médecins prescrivent:

  • Thérapie par ultrasons pour réduire la douleur et l'inflammation.
  • Thérapie magnétique pour améliorer la circulation sanguine et soulager le gonflement.
  • Thérapie au laser pour l'activation des processus métaboliques dans la prostate et le soulagement temporaire de la douleur.
  • Massage de la prostate restaurer la perméabilité des canaux et améliorer la circulation sanguine dans la prostate.

Pour le retrait non invasif de calculs avec une prostatite calculeuse, la thérapie par ondes de choc peut être utilisée. Un écrasement des calculs est dû à l'action d'une onde acoustique. Cela nécessite de 4 à 7 procédures avec un intervalle hebdomadaire entre chaque procédure. Les critiques sur les forums de ce type de traitement sont bonnes, cela aide, quel que soit l'âge du patient.

Le régime alimentaire pour le calcul de la prostate est établi par le médecin traitant.

Il est généralement recommandé d’exclure les bouillons et soupes de viande épicés, épicés, le lait entier, les légumineuses et le chou. Mais il est souhaitable de boire plus pour laver les voies urinaires.

Signes de prostatite calculeuse, de complications et de prévention

Les signes cliniques de la prostatite calculeuse sont largement similaires à ceux de la prostatite chronique et incluent les symptômes les plus courants tels que:

  • Dysurie périodique.
  • Symptômes instables d'obstruction des voies urinaires.
  • Infections récurrentes des voies urinaires.
  • Dysfonction érectile

Les complications des calculs de la prostate comprennent:

  • rétention d'urine
  • abcès
  • infertilité due à la cicatrisation de l'urètre ou du canal déférent,
  • cystite récurrente
  • pyélonéphrite.

Il n’existe aucun moyen spécifique de prévenir l’apparition de calculs dans la prostate, les facteurs qui contribuent à leur formation dépendent d’autres maladies. Cependant, si le patient présente des symptômes inhabituels - douleur pendant la miction, décoloration de l'urine, il est conseillé de consulter un médecin dès que possible et de boire beaucoup de liquides, cela aidera à dissoudre les minéraux.

Les personnes atteintes d'une infection des voies urinaires qui ont le sentiment que la vessie n'est pas entièrement vidée après avoir utilisé les toilettes devraient essayer d'uriner quelques secondes après la première tentative. Cela s'appelle la «double vidange» et peut aider à prévenir la formation de pierres.

Sécrétion de stase dans la prostate

Souvent, la stagnation des sécrétions dans la prostate peut être détectée même chez les adolescents, en raison de la masturbation fréquente ou provoquée par la pénétration de diverses bactéries dans le tissu prostatique.

Le développement de la maladie est également favorisé par des raisons telles que:

  • constipation
  • travailler debout ou assis
  • mode de vie inactif,
  • immunité réduite.

Tous ces facteurs entraînent une stagnation de la circulation sanguine dans les membres inférieurs et dans la région pelvienne.

Congestion dans la prostate: les principaux types de prostatite congestive

Il existe plusieurs types de prostatite, dans lesquels il y a une stagnation de la prostate:

  • Veineux. Elle se manifeste dans les cas de modifications pathologiques du système veineux. En présence de varices, les veines des membres inférieurs se dilatent et le sang reste dans le système veineux pelvien, ce qui entraîne la congestion veineuse dans la prostate et provoque la congestion de la prostate.
  • Congrès. Cette forme de la maladie se développe dans le cas où certaines parties de la prostate ne sont pas complètement vidées: par conséquent, elle reste remplie de sang, ce qui entraîne une augmentation du processus inflammatoire. La prostatite congestive est plus fréquente chez les hommes matures.
  • Chronique. Cette forme de prostatite se développe à la suite d'une vie sexuelle irrégulière ou de son remplacement par la masturbation. En outre, la pratique consistant à interrompre les rapports sexuels, à mener une vie sédentaire, à avoir un excès de poids, à un mauvais apport sanguin, à un stress - tout cela conduit à une prostatite chronique. Le principal indicateur de la présence de prostatite chronique congestive est la libération d'éjaculat sous forme de caillots. La prostate peut augmenter de taille, avec des rapports sexuels et des massages, il y a quelques améliorations, mais pas pour longtemps.
  • Infectieux. L'infection qui pénètre dans la prostate par le système urogénital au moment de la survenue d'une prostatite congestive augmente le processus inflammatoire et aggrave l'état général.

Des visites préventives annuelles chez l'urologue, ainsi qu'un appel rapide de l'aide dès les premiers signes de prostatite congestive, réduisent le risque de complications et constituent la clé du succès du traitement.

Causes de la prostatite congestive

Plusieurs raisons peuvent provoquer une stagnation de la sécrétion dans la prostate:

  • Irrégularité de la vie sexuelle.
  • Augmentation de l'activité sexuelle, conduisant à l'épuisement sexuel.
  • Masturbation
  • Entraînez-vous à interrompre les rapports sexuels.
  • L'excitation ne passe pas à la réalisation.
  • La surfusion du corps.
  • Absence de mode de vie actif.
  • Vidange insuffisante de la prostate.

La plupart des hommes se demandent: quelle est la principale cause de stagnation du sang dans la prostate?

Les experts ont constaté que les varices des extrémités inférieures étaient la cause principale. Cela conduit au fait que la circulation sanguine dans le bassin est brisée et que la prostate est remplie de sang.

En outre, la cause de cette maladie peut être un processus inflammatoire dans le rectum et le petit pelvis, et parfois des maladies de nature hormonale.

Souvent, la stagnation des sécrétions de la prostate peut être causée par des maladies aiguës ou chroniques de nature infectieuse. L'infection pénètre dans la prostate par l'urètre ou par le rectum par les vaisseaux lymphatiques et sanguins.

Traitement de la prostatite

Traitement:

  • anti-inflammatoires
  • immunomodulateurs,
  • antibiotiques
  • physiothérapie (électrophorèse, échographie),
  • massage de la prostate.

Si les calculs sont gros, ils sont enlevés chirurgicalement, mais, si possible, un traitement conservateur est appliqué.

La pathologie fait référence à un esprit dangereux car elle peut entraîner de graves complications: infertilité, adénome de la prostate, abcès de la prostate, impuissance.

Prostatite purulente. Les types les plus dangereux de prostatite ont une étiologie bactérienne, la prostatite purulente se développe par étapes.

Parmi eux se trouvent:

  1. Catarrhal - Le sous-type le plus simple de prostatite purulente. Se produit sur le fond des maladies infectieuses: grippe, infections respiratoires aiguës, amygdalite, etc. Avec le traitement opportun, passe rapidement et sans conséquences.
  2. Folliculaire - se produit sur le fond de la prostatite catarrhale non traitée. Dans le corps, des contenus purulents sont formés. Les symptômes de la maladie sont aigus: augmentation de la température corporelle, douleur, mais si, à ce stade, le traitement est démarré, alors tout se termine normalement.
  3. Parenchyme - le troisième stade de la maladie. Le bien-être général du patient est considérablement aggravé: les douleurs deviennent fortes, la chaleur ne s'atténue pas, le pus est libéré de la prostate. Le traitement à ce stade est long, mais il donne un résultat positif si les médicaments sont pris strictement selon la prescription du médecin.
  4. Abcès - se produit lorsque les étapes précédentes non traitées. Le stade de développement de la maladie est caractérisé par un abcès du tissu prostatique. La santé du patient devient critique et la maladie nécessite une action immédiate. Provoque des complications graves, voire la mort. Ceux-ci incluent: rétention urinaire aiguë, dysfonctionnement rénal grave, infertilité, cystite, sepsie.

Le traitement de la prostatite purulente prend des médicaments antibactériens. En cas de traitement tardif, il y a un risque d'opération. Il est donc très important de consulter un médecin à temps et de ne pas prendre de médicament.

Le choix des médicaments modernes qui traitent rapidement les maladies purulentes, réduisant le risque de complications, revêt une importance particulière. Si le médecin vous a prescrit un médicament coûteux, malgré son prix élevé, vous devez l'acheter, car les formes graves de prostatite purulente nécessitent une élimination rapide et de haute qualité de l'infection.

Traitement des remèdes populaires

Les remèdes populaires pour lutter contre la prostatite aident à éliminer les symptômes douloureux et à réduire l'inflammation. Pour le traitement, on utilise des décoctions et des extraits de plantes, à prendre en interne ou en microclysters, les baies et les graines de plantes ajoutées aux aliments n’ayant pas un effet moins positif. Parmi les remèdes de guérison bien connus figurent les suivants: persil, graines de citrouille, baies de sureau, miel, propolis, ail.

De nombreuses recettes peuvent être trouvées sur Internet sur les forums. Les gens écrivent volontiers des critiques sur un produit en particulier, qui sont utilisés dans le traitement de la prostatite, diffusent les recettes avec des photos, mais dans tous les cas, vous devriez consulter un urologue pour savoir si un traitement national est envisageable.

Classification

En règle générale, la maladie est divisée en types en fonction des critères suivants:

  1. La nature de la maladie
  2. Caractéristiques du flux.
  3. La forme de la maladie.

Selon les symptômes, la maladie est divisée en formes aiguës et chroniques. Dans les cas de prostatite aiguë, les processus inflammatoires commencent à la vitesse de l'éclair et sont accompagnés des caractéristiques suivantes:

  • inconfort et douleur en urinant,
  • boulon affecte le bas-ventre, différentes parties du bassin,
  • changements de couleur de l'urine.

Dans la prostatite chronique, ces symptômes sont également présents mais se manifestent faiblement, presque imperceptiblement. Dans les premiers stades de la maladie, le diagnostic est très difficile car le patient ne ressent aucun changement pathologique dans le travail du système urogénital.

Nature de la prostatite

La classification de la prostatite en fonction de son origine est plus complexe et plus étendue. Cela est dû au fait que chaque type de maladie a plusieurs sous-espèces, qui sont déterminées par des facteurs supplémentaires.

Par nature, la prostatite est divisée en infectieuse et non infectieuse. Ces groupes, à leur tour, sont divisés en sous-groupes plus petits. La prostatite non infectieuse a la classification suivante, qui dépend de l'évolution de la maladie:

Parfois, la prostatite congestive est isolée en tant que type de maladie supplémentaire au niveau de ses formes infectieuses et non infectieuses. Mais dans son essence, il appartient également au groupe non infectieux, car son apparition n'est pas causée par l'activité vitale de micro-organismes nuisibles. La maladie débute par une activité sexuelle et physique insuffisante chez l'homme.

La prostatite liée à l’âge affecte les hommes de plus de 40 ans. Le fait est que, au fil des ans, la sécrétion de certaines hormones par l'homme change, ce qui entraîne éventuellement l'apparition de processus inflammatoires dans la prostate. Le corps lui-même commence à changer de forme, hypertrophié. Dans le même temps, les patients ne ressentent pas toujours une gêne liée à l'évolution de la maladie, mais celle-ci passe parfois sous une forme aiguë.

La prostatite calcique est associée à l'apparition de formations de calculs dans les voies urinaires. Les principales plaintes sont dues à une éjaculation douloureuse et à d'autres problèmes de la fonction sexuelle. Les troubles sont dus à l'entrée pathologique d'éléments d'urine dans les canaux de la prostate.

Prostatite aiguë

Le nom "forte" parle pour lui-même. Cela signifie qu'une infection aiguë du tissu prostatique est observée dans le corps, le plus souvent causée par des micro-organismes (bactéries, rarement protozoaires ou champignons). Dans la plupart des cas, la cause en est une reproduction anormale dans l’organisme d’E. Coli. Parfois, une ameba-protei, Klebsiella, Pseudomonas aeruginosa, des entérocoques et d’autres espèces jouent le rôle d’agent infectieux. Beaucoup de ces microbes sont des composants permanents de la microflore du corps, mais parfois, à mesure que l'immunité diminue, ils commencent à se multiplier de manière incontrôlable. En conséquence, il existe un processus aigu de lésions de la prostate.

En présence d’infections chroniques concomitantes, telles que caries non traitées, sinusite, sinusite, amygdalite, pathologies des organes internes, troubles hormonaux, après une intervention chirurgicale récente, la probabilité de contracter une prostatite augmente.

La maladie se développe rapidement. Les hommes peuvent presque immédiatement reconnaître une prostatite aiguë en raison des symptômes suivants:

Malaise général (fièvre, fièvre, frissons, faiblesse et faiblesse). Des signes un peu comme le début du développement de la grippe ou des ARVI.

Syndrome de douleur Cela inclut des douleurs aiguës au périnée, à l'aine et à l'anus, des douleurs dans le bas du dos, dans le bas du dos, irradiant vers les jambes, des douleurs musculaires et également lors de la défécation.

Troubles urinaires: miction difficile, mais fréquente, parfois rétention urinaire.

Problèmes dans la sphère intime (troubles éjaculatoires, érections).

Des pertes purulentes peuvent se produire, le plus souvent dans les cas avancés.

Diagnostic de la prostatite aiguë. Il existe des prostatites focales et diffuses, ainsi que des complications (allant jusqu’à l’abcès des tissus voisins et à la thrombose des vaisseaux de la prostate) et simples. Après avoir examiné le patient, le médecin prescrit des tests de fluides biologiques pour détecter la présence d'antigène PSA (une protéine spécifique de la prostatite), un test d'infections transmises sexuellement et une échographie pelvienne. Après cela, un diagnostic précis est fait.

Traitement de la prostatite aiguë. La prostatite aiguë nécessite un traitement uniquement à l'hôpital. Dans de très rares cas, le traitement ambulatoire est autorisé, mais seulement en l'absence d'autres maladies infectieuses et complications, à un jeune âge.

Appliquez les méthodes et préparations modernes, notamment:

antibiotiques d'une nouvelle génération (dans le cas d'une prostatite de type bactérien),

médicaments anti-inflammatoires (utilisation efficace des bougies)

des médicaments pour réduire l'enflure et rétablir l'écoulement de l'urine (alpha-1-bloquants et alpha-réductases bloquantes),

microclysters aux herbes médicinales (calendula, camomille),

physiothérapie (UHF, ultrasons, thérapie magnétique).

Pour la prévention de la prostatite est important pour une bonne nutrition, l'activité physique, la vie sexuelle régulière avec un partenaire régulier. Il est conseillé d'éviter l'hypothermie de la région pelvienne et de l'organisme tout entier.

Prendre les mesures nécessaires dans le temps garantit la guérison complète du patient atteint de prostatite aiguë. Toutefois, en l’absence de traitement adéquat, des complications peuvent survenir. Le plus fréquent est le passage de la phase aiguë à la forme chronique.

Prostatite chronique

Chez les hommes d'âge mûr (jusqu'à 55 ans) en l'absence de traitement, la prostatite chronique provoque une complication sous la forme d'un adénome de la prostate. La maladie se développe progressivement, les symptômes ne sont pas aigus et c’est là que réside son danger.

La prostatite chronique peut être causée par la pénétration de micro-organismes dans la prostate, ainsi que par d'autres raisons. Il peut s'agir de stagnation dans la région génitale, de changements liés à l'âge. Souvent, même après la guérison complète d’une infection, la prostate est attaquée par son propre système immunitaire. Cela peut se produire dans les cas où le corps masculin est exposé à divers facteurs de risque, à savoir:

infections antérieures du système reproducteur,

mode de vie sédentaire

problèmes chroniques de selles dus à la malnutrition,

blessures de la prostate

Souvent, la prostatite aiguë non traitée provoque le développement de maladies chroniques. Il existe également une forme asymptomatique lorsque la présence d'organismes pathogènes n'est pas détectée, cependant, la présence d'une inflammation de la prostate est présente.

Les symptômes de la forme chronique diffèrent quelque peu des symptômes aigus. Les plaintes du patient incluent généralement:

difficulté à uriner,

faible douleur au périnée, inconfort,

sensation de brûlure, douleur aiguë intermittente à l'aine,

faiblesse, nervosité, apathie,

Avec les exacerbations, les symptômes déjà mentionnés de la prostatite aiguë apparaissent.

Des résultats fiables dans le diagnostic donnent des méthodes de laboratoire, en particulier l'analyse de la sécrétion de PSA-protéine dans la prostate et dans le sang, ainsi que la palpation de la glande.

Avec le traitement, il est impossible de retarder, de sorte que la forme prolongée ne provoque pas le développement de complications graves, telles que la cystite, la pyélonéphrite, la vésiculite, l’inflammation des testicules et une stérilité supplémentaire. Peut-être le développement d'un adénome ou même d'un cancer de la prostate. Les méthodes suivantes sont utilisées pour le traitement:

Bon mode de vie, régime alimentaire,

Interventions chirurgicales (dans les cas avancés),

Afin de prévenir la prostatite chronique, l’aiguë doit être complètement guérie, s’il ya lieu. Ne portez pas de vêtements serrés, ne pas trop refroidir. Une alimentation saine et un mode de vie sain, l'éducation physique, une vie sexuelle régulière avec un partenaire régulier réduiront les risques de contracter une maladie désagréable à plusieurs reprises.

Prostatite bactérienne

Ce type d'inflammation de la prostate peut être aigu et chronique. Comme son nom l'indique, il est causé par divers micro-organismes (E. coli, Klebsiella, entérocoques, Pseudomonas aeruginosa). Les patients présentent des symptômes caractéristiques de la prostatite aiguë, après diagnostic médical, la présence d'une inflammation et de modifications de la sécrétion de la prostate, de l'urine et du sperme est détectée. Le diagnostic est établi après avoir mené des méthodes de recherche en laboratoire.

La prostatite bactérienne est plus fréquente chez les jeunes hommes (20 à 40 ans). Elle se répartit très rarement parmi les autres types de prostatite - environ 5 à 10%.

Les facteurs de maladie contribuent au développement de la maladie, à savoir:

trouver le corps dans des conditions extrêmes (froid, abus d'alcool, stress)

faible activité physique

pénétration d'agents pathogènes du corps dans le tissu de la prostate en présence d'une infection ou après une intervention chirurgicale.

Les signes de la prostatite bactérienne. La prostatite bactérienne est divisée en aiguë et chronique. Dans le premier cas, il existe plusieurs syndromes:

inflammatoire général (fièvre, fièvre et frissons, faiblesse, douleurs musculaires),

inflammatoire local (douleur dans la région génitale, anus, rectum, périnée),

troubles de la sphère génito-urinaire (miction fréquente et difficultés associées, coupures, érections, etc.),

présence de modifications spécifiques dans l'urine, le sang, la sécrétion de la prostate.

Dans la forme chronique de la prostatite bactérienne, les symptômes sont moins prononcés. Cependant, avec les exacerbations, tous les symptômes ci-dessus se manifestent.

Traitement de la prostatite bactérienne. Une guérison complète est possible si toutes les recommandations sont suivies, si le traitement correct est correct et aussi si la maladie n’est pas déclenchée. Le principal agent actif est les antibiotiques, qui sont utilisés en moyenne 14 jours. Le médecin peut prescrire des fluoroquinolones (ciprofloxacine, loméfloxacine, lévofloxacine), des pénicillines (amoxicilline) et des macrolides (clarithromycine).

En plus du traitement antibactérien, des médicaments anti-inflammatoires de composition non stéroïdienne sont utilisés pour soulager la douleur. En cas de violation de la miction, les inhibiteurs d'adrénobloquants et les bloqueurs de l'alpha reductase sont prescrits. Si le patient se plaint d'insomnie, un antidépresseur peut également être prescrit. Un traitement local afin d'éviter la propagation de l'infection dans les profondeurs n'est pas recommandé.

Prostatite calcique

La prostatite calcique est une inflammation de la prostate causée par la présence de calculs dans celle-ci. Cette espèce est assez rare et se rencontre principalement chez les hommes âgés qui ont négligé le traitement de la prostatite chronique. Les calculs consistent en un exsudat inflammatoire, une sécrétion de prostate, des sels de calcium et de phosphate. Les pierres dans le corps peuvent être de deux types:

Endogène - se produisent à la suite de processus stagnants dans la prostate. Ces pierres sont petites, jusqu’à 5 mm, et passent souvent inaperçues sans causer de symptômes douloureux.

La composition exogène ressemble à des calculs dans les reins ou la vessie. La raison - la prostatite chronique, la présence d'adénome de la prostate.

Les signes de prostatite calculeuse sont généralement des douleurs dans les organes pelviens, la colonne vertébrale sacrée et le bas du dos. Renforcé par le mouvement, après un contact sexuel, avec une longue marche et une assise sur une surface inconfortable. Il peut y avoir une goutte de sang dans le sperme. Les syndromes de prostatite, tels que miction altérée, érection réduite, éjaculation, apathie et irritabilité, sont également courants.

Le médecin diagnostique une prostatite calcique en fonction de l'état général du patient. Des tests sanguins et urinaires généraux, la sécrétion de la prostate, la palpation d'organes, une échographie et une analyse des protéines PSA sont prescrits.

Traitement de la prostatite calcique. Les complications de la prostatite calculeuse peuvent entraîner une infertilité, un adénome, une impuissance et un abcès de la prostate. Pour les éviter, la détection précoce de la maladie et son traitement sont essentiels.

En présence de grosses pierres, la chirurgie est probable, mais si possible, les médecins préfèrent s'en passer. Nommé, comme dans la prostatite chronique, des antibiotiques, des anti-inflammatoires, des immunomodulateurs, de la physiothérapie. Le massage de la prostate en cas de prostatite calcique est exclu, car cela pourrait provoquer une rupture du tractus excréteur et d'autres complications. Méthodes populaires valides comme auxiliaires.

La prévention des maladies consiste en des examens opportuns par un urologue, une alimentation saine, des sports, une vie sexuelle régulière, en évitant le stress, l'hypothermie et la lutte contre les mauvaises habitudes.

Prostatite congestive

C'est une forme chronique non infectieuse. Il se développe à la suite d'une stagnation du sang dans la région pelvienne (en violation de la circulation sanguine du système veineux) ou d'une stagnation de la sécrétion de la prostate (en raison d'une vie sexuelle insuffisante).

Dans la composition de l'urine, du sperme et d'autres liquides biologiques, les modifications inflammatoires sont absentes.

La prostatite congestive est de deux types - non infectieuse et infectieuse, mais dans les deux cas, la maladie se développe progressivement et imperceptiblement dans le corps de l'homme. Les symptômes de la prostatite congestive sont légers, ils comprennent:

inconfort et douleur à l'aine, aux testicules, au périnée,

problèmes de miction,

syndrome inflammatoire général du corps

orgasme faible, détérioration de la qualité du sperme.

Diagnostiquer la prostatite stagnante à partir des résultats des tests et examens obtenus, ainsi que des résultats de l'étude des vaisseaux veineux dans le pelvis. Si aucune infection n'est détectée, plusieurs groupes de médicaments sont traités:

les médicaments qui améliorent la circulation sanguine dans la région pelvienne et les processus métaboliques,

médicaments hormonaux, relaxants musculaires,

bains et microclysters aux herbes médicinales (camomille, calendula),

Il est très important de prévenir la maladie afin que le premier stade ne se transforme pas en une forme chronique, caractérisée par la stérilité et d’autres complications. Ce qui est important, c’est le rejet des mauvaises habitudes, d’une vie intime saine et régulière. Certains médecins recommandent la masturbation en l'absence d'un partenaire permanent: cela aide à nettoyer le corps de l'homme et à actualiser la sécrétion de la prostate, prévient la stagnation.

Mangez bien - mangez plus d'aliments contenant des fibres, de la viande maigre, du poisson, des fruits, des légumes et des céréales. Essayez de boire moins d'alcool en combinaison avec des aliments gras, fumés et frits.

Prostatite infectieuse

Il s'agit d'une inflammation infectieuse de la prostate causée par des agents pathogènes, le plus souvent - Escherichia coli (parfois d'autres agents pathogènes). Il existe des formes aiguës et chroniques. Le tableau clinique global de la prostatite infectieuse est similaire à celui de la bactérie. La différence entre la prostatite infectieuse et la bactérie est que la première est causée par une bactérie et que le développement de la dernière (beaucoup moins souvent) peut être provoqué par d'autres agents pathogènes, par exemple des champignons, des protozoaires.

Il est plus fréquent chez les jeunes hommes (de 20 à 40 ans). Réparties parmi les autres types de prostatite assez rarement (5 à 10% de tous les cas).

Les causes de la maladie sont courantes (faible immunité, rhumes, modes de vie malsains et autres types de risque), ainsi que la pénétration directe d’agents pathogènes dans la prostate (de l’extérieur ou d’autres organes dans lesquels une infection a été détectée).

Le diagnostic est décrit dans les sections «Prostatite aiguë» et «Prostatite bactérienne». Traitement - médicaments antibactériens en association avec des anti-inflammatoires, pour réduire l'enflure et rétablir l'écoulement de l'urine, immunoréfrigérants et méthodes auxiliaires (folk, micro-lavement, physiothérapie).

Il est impératif de traiter la prostatite infectieuse, car sa forme aiguë peut facilement se transformer en maladie chronique et elle est proche de l'infertilité, de l'adénome de la prostate, de la congestion des organes génitaux, de l'oncologie ou de la stérilité. La destruction rapide de l'agent infectieux responsable de l'infection garantit à l'homme la guérison complète de cette maladie insidieuse.

Prostatite purulente

L'une des formes graves de prostatite infectieuse aiguë est sa forme purulente. Le symptôme principal pour le diagnostic est la libération de pus par l’ouverture urogénitale et la température élevée du patient.

Il existe plusieurs types de prostatite purulente:

Catarrhale - se produit en même temps que le SRAS, le mal de gorge, la grippe et que l’immunité est affaiblie. Les symptômes sont légers, principalement sous la forme de douleur et de mictions fréquentes (les symptômes ressemblent à une cystite). Un début de traitement en temps voulu garantit un effet positif en une semaine seulement.

Le folliculaire est le deuxième stade de la prostatite catarrhale. Il se caractérise par la libération de pus dans la prostate, la douleur et la fièvre. Le traitement dure plus longtemps, mais dans la plupart des cas, l'effet est positif.

Parenchyme - une forme plus grave de prostatite purulente. Ici, le patient a une forte fièvre, une douleur intense, un écoulement de pus. Le traitement donne un résultat positif, mais plus long.

L'abcès est un abcès du tissu prostatique. Le patient a de la fièvre (jusqu'à 39 ° C), des douleurs aiguës, une grande quantité de pus. Le traitement doit commencer immédiatement, sinon cette étape peut entraîner des complications graves.

Le traitement de la prostatite purulente à tous les stades consiste à prendre des antibiotiques et des médicaments apparentés pour réduire l'inflammation. Physiothérapie possible, méthodes traditionnelles avec l'utilisation d'herbes avec une action anti-inflammatoire.

À tous les stades et pour tous les types de prostatite, en premier lieu, il est préférable de s’engager dans la prévention de la maladie que de la traiter, malgré des prévisions positives. Un mode de vie sain, le sport et l’absence de mauvaises habitudes n’apporteront que des avantages, une bonne santé et une longue vie active.

Éducation: Le diplôme dans la spécialité «Andrologie» a été obtenu après une résidence au département d'urologie endoscopique de l'Académie russe d'éducation médicale au centre d'urologie de l'hôpital clinique central n ° 1 des chemins de fer russes (2007). Ici a été terminé les études supérieures en 2010.

10 produits qui remplacent la viande

6 mythes sur les OGM: la vérité dont il n'est pas habituel de parler (explications scientifiques)

À propos de la maladie

La prostatite est une maladie urologique dans laquelle un processus inflammatoire se produit dans la glande de la prostate. Dans ce cas, la taille de la prostate augmente considérablement, l’uretère se contracte, ce qui rend difficile la miction. La prostate joue un rôle important dans le corps masculin: le secret de la prostate est l’un des composants principaux du sperme.

En outre, la qualité du jus de la prostate dépend de:

  • une érection
  • résistance des organes contre les infections
  • production de testostérone
  • activité du sperme.

L'inflammation de la prostate modifie les propriétés de son secret. D'où tous les symptômes caractéristiques de la prostatite, y compris une diminution du désir sexuel.

Qu'est-ce qui se passe et formes

La maladie peut être de nature différente, en fonction de laquelle un traitement est prescrit.

Immédiatement, vous devez préciser: la prostatite est différente dans ses types et ses formes. Qu'est ce que cela signifie? Le type de prostatite dépend des raisons qui l’ont provoquée.

La prostatite étant causée par de nombreux facteurs, les types de prostatite sont également variés. Lors de la détermination de la forme de la prostatite joue un rôle crucial symptômes.

Presque tous les types de prostatite peuvent se manifester sous différentes formes.

Quelles que soient les raisons, la prostatite peut survenir sous deux formes: aiguë et chronique. La prostatite aiguë est caractérisée par des symptômes vifs. Le patient ressent une douleur aiguë et des troubles de la miction, de la fièvre. Intoxication possible. Dans le contexte du processus inflammatoire, un œdème et des formations purulentes apparaissent dans les tissus de la prostate.

Le cours de la prostatite aiguë se compose de trois étapes.

  1. Catarrhal Inflammation initiale de la prostate, apparition d'un œdème réactif des tissus interstitiels. La violation de la sécrétion de la prostate est violée.
  2. Folliculaire L'inflammation s'étend et affecte toutes les glandes prostatiques. Un écoulement purulent se produit.
  3. Parenchymateux. Des ulcères séparés se fondent en un abcès. Le processus inflammatoire affecte la région de l'urètre postérieur et le cou de la vessie.

La prostatite chronique se manifeste par une douleur et un inconfort douloureux dans la région pelvienne:

La puissance diminue, et si les relations sexuelles sont possibles, il y a une douleur lors de l'éjaculation. Dans la prostatite chronique, les symptômes ne sont pas aussi prononcés et peuvent ne pas se manifester temporairement. Une forme de la maladie telle que la prostatite latente est connue. La maladie est ruse parce qu'elle est complètement asymptomatique. Déterminer sa présence n’est possible qu’à l’aide d’un examen médical. Plus fréquent chez les personnes âgées.

Classification moderne

Seule une maladie directement associée à des modifications pathologiques de la prostate peut être appelée prostatite. Certains types de maladies présentent des symptômes similaires à ceux de la prostatite, mais ils ne sont pas liés à la prostate. En 1995, des scientifiques américains ont mis au point une classification claire de la prostatite basée sur les signes cliniques.

Classification moderne de la prostatite:

Conclusion

Maintenant, vous savez quels types de prostatite sont. Un diagnostic précis de cette maladie est possible uniquement avec un examen spécial, vous ne devez pas essayer de déterminer vous-même le type de maladie. En outre, un traitement rapide dans un établissement médical permettra un traitement ultérieur plus efficace.

Les principaux types de prostatite chez l'homme: formes aiguës et chroniques.

Quand il s’agit de maladies de l’appareil reproducteur, les hommes reportent au plus tard une visite chez le médecin, ce qui cause un préjudice irréparable à leur santé. Selon les statistiques, la plupart des urologues sont obligés de traiter des formes avancées de maladies, qui incluent de nombreux types de prostatite.

Avant de répondre à la question «Qu'est-ce que la prostatite?", Nous donnons une définition de ce phénomène: l’inflammation dite de la prostate (prostate). Sous le terme général, il y a environ une douzaine de maladies différentes. Il existe de nombreuses classifications de la prostatite, mais nous en systématisons les types principaux en fonction de deux caractéristiques principales:

  • forme de la maladie
  • la cause et la spécificité du processus pathologique.

Considérez les types de prostatite plus en détail.

Formes de la maladie

En fonction des caractéristiques du cours, il existe une forme aiguë, chronique et asymptomatique de la maladie.

Elle se caractérise par un début soudain et violent du processus inflammatoire. Parmi les principaux symptômes sont:

  • fièvre et malaise du corps,
  • problèmes de miction (envie fréquente, douleur, difficulté d'excrétion ou de rétention d'urine, sa couleur blanche),
  • douleur dans diverses parties du bassin,
  • dysfonctionnement sexuel (éjaculation prématurée, absence ou faiblesse de l'érection, diminution de la libido),
  • écoulement purulent de l'urètre (dans les cas avancés).

La détection de l'un des symptômes ci-dessus ou de leur combinaison en soi est une raison pour subir immédiatement un examen urologique.

Chronique

Contrairement à la forme antérieure de prostatite, ce type de maladie évolue lentement. En règle générale, il se produit à la suite d'un traitement incorrect ou inopportun de la forme aiguë, se manifeste moins souvent.

La symptomatologie se caractérise par des intervalles de temps significatifs; il est donc beaucoup plus difficile de diagnostiquer la prostatite chronique et constitue un danger. Souvent, les hommes ne font pas attention à la douleur à court terme à l'aine et aux organes génitaux, aux troubles périodiques de la fonction érectile et, dans l'intervalle, à la progression de la maladie. La prostatite terrestre chronique ou terry peut entraîner de graves complications, notamment un adénome de la prostate, un cancer ou la stérilité.

Asymptomatique (latent)

Se développe le plus souvent chez les hommes plus âgés. L'inflammation se déroule de manière cachée, sans signes extérieurs prononcés. Seul un médecin peut détecter une prostatite asymptomatique - la palpation de la prostate révèle les modifications suivantes:

  • augmentation de la taille
  • asymétrie,
  • hétérogénéité structurelle,
  • douleur

En règle générale, le patient sollicite l'aide d'un médecin lorsque le type latent de la maladie est devenu un stade lent ou aigu. En plus de la forme chronique, le processus inflammatoire asymptomatique est difficile à traiter; par conséquent, il est recommandé de se faire examiner par un urologue au moins deux fois par an.

Groupe infectieux

L'inflammation est causée par l'ingestion de bactéries pathogènes de la prostate, de virus ou de champignons microscopiques. Selon la nature des agents pathogènes, la maladie a plusieurs variétés. Citons-en quelques-uns:

  1. Prostatite à Chlamydia. La cause de son apparition est une chlamydia urogénitale non traitée qui est transmise sexuellement en temps voulu. Le processus inflammatoire peut se développer de manière asymptomatique. Parfois, le patient ressent une douleur persistante dans le rectum et le périnée, des démangeaisons dans l'urètre et des mictions fréquentes. En l'absence de traitement complexe, la prostatite à chlamydia prend une forme chronique, pleine de complications graves telles que l'impuissance ou l'infertilité.
  2. Gonorrheal. Un autre type de prostatite, provoquée par une infection vénérienne, est le microbe gonococcique. Elle se caractérise par un écoulement purulent de l'urètre et des douleurs lors de la défécation.
  3. Prostatite à Trichomonas. Il est formé à la suite de la maladie, causée par un parent éloigné de la chaussure infusorienne - Trichomonas. La plupart des inflammations sont cachées, seuls 10 à 15% des porteurs présentent des symptômes aigus: fourmillements dans la tête du pénis, sensation de brûlure et de démangeaisons, écoulement blanchâtre, grisâtre ou aqueux de l'urètre.
  4. Virale. Il est dû à divers virus (papillomes, herpès, grippe, cytomégalovirus, etc.) pénétrant dans la prostate. C'est assez rare, donc, est mal compris. La maladie est dangereuse dans la mesure où elle peut toucher non seulement la prostate, mais également les organes voisins.
  5. Fongique. L'agent en cause est une infection à levures (Candida), qui peut être infectée sexuellement et due à un système immunitaire affaibli. Il est difficile de diagnostiquer ce type de prostatite, car les symptômes sont généralement absents et la maladie se fait sentir plusieurs années après son apparition.
  6. Prostatite tuberculeuse. Il est provoqué par la baguette de Koch et peut frapper un homme à tout âge. Dans la grande majorité des cas, la tuberculose de la prostate est accompagnée d'une inflammation des vésicules séminales ou de l'épididyme. Au stade initial de la maladie, les manifestations cliniques ne sont généralement pas observées. Les derniers stades sont caractérisés par des symptômes typiques de la forme aiguë.

Presque tous les types de prostatite infectieuse chez l'homme sont des complications causées par des maladies vénériennes avancées. Le plus souvent, l'inflammation survient chez les jeunes de 20 à 40 ans, menant à une vie sexuelle sereine.

Informations importantes: La prostatite à Chlamydia est l'un des types d'inflammation de la prostate les plus répandus: on la retrouve chaque année dans 30% de la population masculine du monde.

Infection grave

Une forme dangereuse de la maladie est la prostatite purulente. Une infection de la prostate provoque un abcès dans les tissus, qui se manifeste par un écoulement de pus. Il y a quatre stades de la maladie:

  1. Catarrhal L'inflammation se produit dans un contexte d'immunité affaiblie après une infection virale respiratoire aiguë, une grippe ou une amygdalite. Si vous commencez un traitement à ce stade, il passe rapidement et sans conséquence.
  2. Folliculaire Cette phase se caractérise par des symptômes aigus: forte augmentation de la température et forte douleur tiraillante au périnée et à l’intérieur des cuisses, difficulté à uriner. Avec des soins médicaux opportuns, une dynamique positive est atteinte dans 100% des cas.
  3. Parenchymateux. De l'urètre et / ou du rectum, du pus est sécrété, la douleur augmente, la fièvre ne s'atténue pas. La prostatite purulente à ce stade est difficile à traiter et pendant longtemps.
  4. Abcès L’état du patient devient critique: températures jusqu’à 40 ° C, écoulement abondant de pus, intoxication générale du corps. Dans ce cas, une intervention médicale immédiate est requise, sans quoi des complications graves, voire mortelles, sont possibles.

Aux premiers stades, la prostatite purulente est détectée par palpation. L'image ultrasonore aide également à détecter les lobes élargis de la glande.

Âge, vue, prostatite

À risque - hommes à partir de 40 ans. Avec l'âge, la concentration d'hormones sexuelles dans le corps change, ce qui entraîne la formation d'un processus inflammatoire dans la prostate et une augmentation de sa taille. Chez la plupart des patients, ce type de maladie est asymptomatique, mais dans certains cas, il peut montrer des signes de forme aiguë ou chronique.

Loading...