L'échinococcose: qu'est-ce que c'est chez l'homme, symptômes et traitement

Les maladies parasitaires peuvent difficilement être considérées comme une rareté dans le monde moderne. Et souvent dans la pratique médicale sont confrontés à une maladie appelée échinococcose. Qu'est ce que c'est En fait, il s’agit d’une maladie relativement rare qui se développe à la suite de la pénétration de la larve d’Echinococcus Echinococcus glanda dans le corps.

La maladie s'accompagne de la formation de kystes dans le corps humain, qui se propagent et affectent certains organes, ce qui perturbe respectivement leur travail. En l'absence d'un traitement correct et opportun, la maladie entraîne des complications graves et dangereuses.

Epidémiologie de la maladie

Comme déjà mentionné, l’échinococcose est aujourd’hui considérée comme une maladie relativement rare. En revanche, il est extrêmement courant dans certains pays et régions. Par exemple, des épidémies sont souvent observées dans les pays d'Amérique du Sud, notamment au Chili, en Uruguay, au Brésil et en Argentine. La maladie est également souvent diagnostiquée chez des résidents d'Afrique du Nord, de Nouvelle-Zélande, d'Australie, d'Europe méridionale, d'Inde, du Japon et de certains autres.

En ce qui concerne la Russie, il existe des foyers d’échinococcose, principalement dans les régions où l’élevage est développé. Ce sont les régions de Samara, Orenburg, Volgograd et Rostov, ainsi que Stavropol, l’Altaï, le territoire de Khabarovsk, le Tatarstan, le Bashkorstan et certaines autres zones. En Ukraine, la maladie se propage principalement dans les régions méridionales.

Description de la forme adulte de l'agent pathogène

La granulose à Echinococcus est l'agent responsable de la maladie appelée échinococcose. La photo montre la forme adulte du parasite. En fait, il s’agit du plus petit ténia dont la longueur du corps ne dépasse pas 8–9 mm. La forme sexuellement mature du ver a une tête, un cou et un corps constitués de 3 à 4 segments. La tête du parasite est «équipée» de quatre ventouses et de deux rangées de crochets.

Pour entrer dans le corps de l'hôte final, l'échinocoque avec ventouses et crochets est fixé sur la membrane muqueuse de l'intestin grêle, où il atteint la puberté et commence à se multiplier. En règle générale, le dernier segment du corps du parasite contient des œufs. Ces segments se séparent de temps en temps, de sorte que les œufs tombent dans l'environnement extérieur avec les selles des animaux.

Kyste à échinocoque et caractéristiques de son activité vitale

L'homme est un hôte intermédiaire pour l'échinocoque. Dans son corps, le parasite n'atteint pas la puberté et ne se reproduit pas. C'est pourquoi dans la médecine moderne, la défaite d'une personne par ce parasite est une sorte d'impasse biologique.

Après la pénétration dans le corps, le développement de la larve du ver commence. À propos, l'échinococcose est le plus souvent diagnostiquée chez les enfants, car la probabilité d'infection augmente avec le non-respect des règles d'hygiène, ce qui n'est pas rare chez les jeunes patients. Sous l'influence des sucs digestifs, l'embryon est libéré de la membrane et pénètre dans les muqueuses du tractus gastro-intestinal. Déjà à partir de là, il pénètre facilement dans le sang et la lymphe, avec le courant dont il se propage rapidement à différents organes. Le plus souvent c'est le foie et les poumons, bien que la défaite et toute autre structure. Ici, le germe se transforme en une larve en forme de bulle appelée kyste.

Comment se passe l'infection?

Comme nous l’avons déjà mentionné, les derniers propriétaires d’échinocoques sont des chiens, moins souvent des chats. Les œufs des chaînes matures sont libérés avec les matières fécales, puis pénètrent dans l'environnement extérieur: sur le sol, l'herbe, les légumes, les fruits, etc.Bien sûr, il est possible de contracter une infection en mangeant des aliments non lavés, qui ont en quelque sorte été en contact avec des matières fécales.

En outre, l'agent pathogène pénètre dans le corps humain avec de la viande insuffisamment rôtie ou bouillie. Et l'infection est transmise par contact physique avec des chiens infectés. En passant, c’est la raison pour laquelle l’échinococcose est fréquente chez les enfants, car ils oublient souvent de se laver les mains.

Les principaux symptômes de la maladie

L'échinococcose est le plus souvent diagnostiquée chez les enfants, bien que la probabilité d'apparition de la maladie chez les adultes plus âgés soit également très élevée. Aujourd'hui, il est de coutume de distinguer quatre étapes du développement de la maladie:

  • Le stade latent où les symptômes subjectifs sont pratiquement absents. À ce stade, l’infection humaine, la localisation de l’oncosphère et sa croissance graduelle se produisent. Il convient de noter que la durée de cette étape dépend en grande partie de la localisation du kyste - pour certaines personnes, la maladie ne se fait pas sentir avant de nombreuses années.
  • Au deuxième stade initial de l'échinococcose, des symptômes subjectifs apparaissent. Cela peut être une douleur, un inconfort ou une faiblesse occasionnelle. Le plus souvent, les patients attribuent tout au malaise général, aux erreurs nutritionnelles, etc.
  • La troisième étape est accompagnée de symptômes sévères, associés à une augmentation significative de la taille du kyste. L’éducation commence à comprimer les tissus adjacents, notamment les vaisseaux sanguins, les terminaisons nerveuses, les voies biliaires, etc.
  • Le quatrième stade est indiqué dans les cas où les patients ont des complications. Le plus dangereux est le kyste gap.

Forme hépatique de la maladie

Le plus souvent, l'échinococcose (photo présentée ci-dessus) affecte le foie. Selon les statistiques, dans plus de 70% des cas, les oncosphères de l'agent pathogène sont localisées précisément dans les tissus du foie. Au début, la maladie évolue sans aucun symptôme.

Au deuxième stade, des symptômes tels que nausées et vomissements, perte d’appétit. Les patients se plaignent également d'une faiblesse permanente et d'une diminution des performances. De temps en temps, douleurs lancinantes dans l'hypochondre droit. Parfois, la douleur s'étend jusqu'à la zone épigastrique. Des changements dans les selles sont également observés, ce qui est associé à une altération des processus digestifs normaux.

Dans la troisième étape, le bien-être du patient se dégrade considérablement. Développement possible d'un abcès, douleur intense dans la partie supérieure de l'abdomen et fièvre. La rupture du kyste est la complication la plus dangereuse à laquelle peut conduire l’échinococcose du foie. Dans ce cas, le traitement doit être effectué immédiatement, car le contenu du kyste pénètre dans les tissus et le sang présente une réaction allergique intense allant jusqu’à l’apparition du choc anaphylactique.

Échinococcose pulmonaire

L'échinococcose pulmonaire est la deuxième forme la plus courante de cette maladie. Comme dans le cas précédent, les petits kystes peuvent ne causer aucun inconvénient. Mais à mesure que cette structure se développe, les tissus des poumons, des bronches et des vaisseaux sont pincés.

Aux premiers stades, l'échinococcose pulmonaire s'accompagne de problèmes respiratoires. En particulier, les patients se plaignent souvent d'essoufflement et de douleurs thoraciques occasionnelles. En plus, il y a une toux. Au début, il est sec et inquiète le patient principalement la nuit. Mais alors, pendant la toux, les expectorations purulentes commencent à se démarquer.

La rupture du kyste est extrêmement dangereuse et s'accompagne d'une forte toux, d'une cyanose, d'une pneumonie d'aspiration et de réactions allergiques graves. Si un kyste fait irruption dans la plèvre, le risque de choc anaphylactique et de mort instantanée est élevé.

Échinococcose animale

Comme déjà mentionné, les animaux à sabots sont des hôtes intermédiaires pour les échinocoques, mais les chiens, les loups et moins souvent les renards agissent comme hôtes finaux.L'échinococcose des animaux peut avoir un aspect différent. Tout dépend du nombre de kystes dans le corps, ainsi que de la qualité des soins prodigués aux animaux de compagnie.

Au début, on assiste généralement à un épuisement progressif, associé à une digestion altérée. Les ongulés herbivores présentent souvent des symptômes de dommages au foie et aux poumons. Quant aux derniers propriétaires du parasite, on peut noter l'apparition de signes d'épuisement, ainsi que de diarrhée persistante, de constipation, de démangeaisons dans l'anus.

Méthodes de diagnostic modernes

L'échinococcose humaine est une maladie plutôt dangereuse. C'est pourquoi des diagnostics si importants. Aujourd'hui, la médecine offre de nombreux moyens de détecter la maladie. L'analyse la plus informative de l'échinococcose est la réaction dite de Katsoni, qui donne des résultats corrects dans 90% des cas. Au cours de la procédure, une petite quantité de fluide hydatique est injectée au patient sous la peau. En cas de réaction positive, une rougeur prononcée apparaît au site d'injection.

Naturellement, le patient subit également des analyses de sang, d’urine et de selles. Des tests sérologiques sont également effectués, dont la spécificité est assez élevée. Toutes ces études permettent d’établir la présence d’échinococcose.

Mais avec une telle maladie, il est important de localiser les kystes. À cette fin, diverses procédures sont utilisées, notamment la tomographie assistée par ordinateur, l'angiographie de l'artère coeliaque (en cas de suspicion d'échinococcose du foie), ainsi que le balayage avec des isotopes radioactifs et d'autres techniques.

Méthodes de traitement des maladies

L'échinococcose hépatique survient le plus souvent en médecine moderne. Dans tous les cas, le traitement est exclusivement chirurgical. La prise de médicaments antiparasitaires n’a pas l’effet recherché, car les kystes demeurent dans le corps et il existe toujours un risque de dommages purulents. Naturellement, un traitement conservateur est nécessaire, mais il est utilisé à titre préventif. Les patients sont prescrits des médicaments avant et après le retrait des kystes hydatiques.

Alors, comment traite-on l'échinococcose? L'opération est réalisée sous anesthésie générale et uniquement après que tous les kystes ont été détectés au cours du processus de diagnostic. Au cours de la procédure, il est extrêmement important d'éliminer complètement l'agent pathogène, avec toutes les membranes, et d'éviter que son contenu ne tombe sur les tissus environnants. L'intervention chirurgicale la plus efficace en est aux premiers stades. Si le corps humain est touché par un grand nombre de kystes, leur élimination est effectuée en plusieurs étapes: lors de la première opération, les formations les plus dangereuses sont éliminées et, au bout d'un certain temps (généralement de trois à six mois), la procédure est répétée.

Des médicaments antiparasitaires et antibactériens sont prescrits aux patients pour prévenir les complications et l’inflammation après la chirurgie.

Existe-t-il des méthodes de prévention efficaces?

Malheureusement, aucun vaccin ne peut protéger de façon permanente contre une telle affection. Cependant, en suivant certaines recommandations préventives, vous pouvez réduire le risque de développer une maladie telle que l'échinococcose. De quoi s'agit-il et à quoi ressemble une prévention efficace?

Premièrement, il est extrêmement important de respecter toutes les normes sanitaires et hygiéniques dans les zones agricoles où les animaux sont élevés. Les chiens étant le plus souvent la source de l'agent pathogène pour l'homme, il est nécessaire de procéder régulièrement à des contrôles appropriés des chiens de garde.

En ce qui concerne la prévention personnelle, les experts recommandent de se laver soigneusement les mains avant de manger, ainsi qu'après tout contact direct avec l'animal. Vous ne pouvez pas boire de l'eau d'étangs naturels ou de sources polluées, manger des baies, des fruits et des légumes non lavés, ainsi que des produits carnés insuffisamment traités thermiquement.

Qu'est-ce que l'échinococcose, comment déterminer les symptômes et s'il est possible de guérir la maladie sans chirurgie

À la réception d'une maladie infectieuse, il arrive souvent qu'un diagnostic tel que l'échinococcose sonne que tous les patients ne le sachent pas. La maladie est de nature parasitaire et peut affecter le foie, les reins, les poumons et tout autre organe. En même temps, les larves de la chaîne d’Echinococcus granulosus pénètrent dans le corps humain. La maladie est difficile à diagnostiquer et à guérir. Il est important que le patient demande l’aide médicale à temps. En l'absence de traitement adéquat, l'échinococcose peut entraîner des complications dangereuses. Une personne infectée est porteuse de la larve parasite et peut infecter d'autres personnes. Pour éviter le développement de cette maladie, il est nécessaire de surveiller de près l’hygiène personnelle et de ne pas négliger les mesures préventives.

Description de l'échinococcose

Selon des recherches médicales récentes, les habitants du sud du pays souffrent d’échinococcose. La maladie est répandue dans les pays de l'ex-URSS, en Afrique du Sud, en Amérique du Sud, en Australie et dans les pays européens. Qu'est-ce que l'échinococcose, à ce jour, peu de gens le savent. Face à un diagnostic similaire, les gens se contentent de hausser les épaules et s’émerveillent.

Une tâche importante du ministère de la Santé consiste à sensibiliser davantage le public à cette maladie parasitaire. Pour entraver la croissance du nombre de patients, il est nécessaire de donner des conférences de familiarisation et de promouvoir des mesures préventives.

L'échinococcose peut toucher absolument tous les organes du corps humain. Cependant, les reins, le foie et les poumons sont le plus souvent menacés. Viennent ensuite la moelle épinière, les os et le cerveau. Les larves de parasites peuvent vivre dans la région des organes du système génito-urinaire.

Les porteurs du parasite sont des animaux. Helminth vit dans les corps canine, loup, renard. Les articles ménagers en souffrent: vaches, moutons, chèvres. L'infection d'une personne se produit le plus souvent par les excréments canins. Lorsque le parasite atteint la maturité dans le corps de l'animal, des segments (larves) commencent à s'en éloigner et sont libérés avec les fèces. Lorsque le chien habite dans l'appartement ou dans la cour, le propriétaire peut facilement apporter les œufs d'helminthes à la maison. Ensuite, les larves entrent dans la nourriture et atteignent le corps humain avec la nourriture.

Les humains ne sont pas le dernier maillon de la chaîne de développement du parasite. L'homme n'est qu'un porteur intermédiaire de la larve. Cependant, grâce aux progrès techniques modernes et à un mode de vie conscient, l’existence des œufs de ce ver dans le corps humain constitue la dernière étape de leur développement.

Quand une larve pénètre dans un organe donné, elle commence à se développer activement. Dans ce cas, la cavité des œufs est remplie de liquide. Ils se concentrent au même endroit et forment un kyste. Ce néoplasme ne perturbe pas le patient jusqu'à ce qu'il commence à faire pression sur les organes voisins.

La période de vers peut varier de quelques mois à plusieurs dizaines d'années. En fin de compte, les kystes éclatent. Éliminer les effets nécessaires pour effectuer l'opération. L'intervention chirurgicale est de loin la méthode de traitement la plus efficace, car les œufs de vers sont résistants à presque tous les programmes antiparasitaires.

Les principales étapes de la maladie

Les manifestations dépendent complètement du stade de la maladie. Afin de décider du traitement le plus efficace, il est nécessaire de déterminer dans quelle mesure le processus pathologique est développé, quels changements structurels et chimiques sont présents dans le corps. En médecine moderne, l’échinococcose comporte quatre étapes principales:

  1. 1ère étape. Tous les processus sont cachés, sans symptômes graves. C'est pourquoi cette étape est appelée latente. Cela dure depuis l'entrée des larves dans le corps et jusqu'à l'apparition des premiers signes.
  2. 2ème étape.A cette époque, il y a des violations mineures, l'affaiblissement du système immunitaire, la détérioration de l'état général du corps. Toutes les manifestations sont subjectives et relatives.
  3. 3ème étape. Pendant cette période, les symptômes caractéristiques de la maladie commencent à apparaître de manière aiguë. L'état général empire, les périodes d'aggravation sont possibles. Puis la maladie redevient chronique.
  4. 4ème quatrième étape. A ce stade, il y a des complications. La maladie affecte les organes voisins, perturbe le travail harmonieux du corps. Ne pas consulter un médecin est fatal.

La maladie commence à se développer immédiatement après l'entrée d'un échinocoque dans le corps. Les symptômes n'apparaissent pas immédiatement. Cela dépend en grande partie de la nature de la lésion et de l'organe infecté. Dans le foie humain, les larves peuvent vivre pendant des dizaines d'années tout en augmentant lentement leur taille.

Plaintes du patient concernant des douleurs abdominales, les nausées ne commencent que lorsque le kyste atteint une taille impressionnante et exerce une pression sur les organes situés à proximité. Dans le même temps, on note non seulement le fonctionnement altéré de l’organe affecté, mais aussi le désordre des autres systèmes. Pour établir un diagnostic précis, le médecin prescrit au patient un examen complet de tous les organes. Un tel diagnostic est réalisé afin de voir tous les tissus affectés.

Lorsque la maladie atteint un point critique, les médecins insistent sur l'opération. Le traitement radical donne au patient une chance de se rétablir complètement. En outre, après la résection d’un kyste dans le corps humain, il est nécessaire d’étudier attentivement la composition de la tumeur. Sans tests de laboratoire spéciaux, il est presque impossible de faire la différence entre un kyste ordinaire et un kyste formé d'un œuf d'helminthique.

Causes et manifestations cliniques

Le contact direct avec les chiens est la principale cause du développement de l'échinococcose dans le corps humain.

Ces animaux sont les ultimes porteurs de la chaîne et les porteurs potentiels de larves d'helminthes. Les oeufs peuvent être présents dans la fourrure des animaux, sur le nez, la langue. Les caresses normales à la main sur un chien peuvent être la cause d'une maladie dangereuse pour une personne.

La deuxième raison est la consommation de viande contaminée de certains animaux. Si le produit n'a pas subi de traitement thermique suffisant, des larves vivantes de divers helminthes peuvent rester à sa surface. Le développement de l'échinococcose peut provoquer l'utilisation de veau, d'agneau, de moins de viande de porc et de poulet.

De plus, la maladie peut être infectée par des mains sales. Chaque jour, une personne est en contact avec de nombreuses bactéries et virus potentiellement dangereux. Parmi eux se trouvent souvent des oncosphères, c'est-à-dire des œufs de différents vers. En présence d'une forte immunité, la larve peut ne pas s'installer. Si les défenses du corps humain sont affaiblies, le processus pathologique commence à se développer.

La médecine moderne met en évidence les différents symptômes de cette maladie. Ils dépendent de la forme sous laquelle se produit l’échinococcose et de l’organe touché. Si la larve a pris racine dans le foie, le patient se plaint de douleurs dans l'abdomen, de gêne dans l'hypochondre, de selles anormales, de nausées, de vomissements et de douleurs lors de la palpation de l'organe. En cas de rupture du kyste, une douleur coupante, une fièvre est notée. Dans ce cas, un besoin urgent d'opération.

Si la maladie affecte les poumons, le patient est essoufflé et tousse. Après un certain temps, des expectorations purulentes se forment. A l'examen, le médecin constate les défauts externes de la poitrine. Il est aplati, l’espace intercostal est pratiquement invisible. Au troisième ou quatrième stade de l'échinococcose pulmonaire, le kyste éclate. Le contenu s'écoule dans les bronches ou dans le péricarde. Si du liquide pénètre dans les bronches, des difficultés respiratoires sont notées. Lorsque le péricarde en souffre, il peut être fatal.

L'échinococcose d'autres organes est rare.Cependant, les reins, la rate, la moelle osseuse, les muscles et le cerveau sont à risque. Les signes de ces formes ressemblent au développement d'un processus tumoral ordinaire. Le traitement commencé à temps augmente considérablement les chances de guérison du patient et prolonge sa vie.

Méthodes de diagnostic

Le développement des technologies modernes dans le domaine de la médecine permet aux médecins de déterminer la présence d'échinococcose à un stade précoce. Cependant, cela n'est pas possible dans tous les cas. Il est plus facile de diagnostiquer une infection du foie. Pour ce faire, le patient doit suivre les procédures suivantes:

  • portohépatographie transumbilicale,
  • balayage des isotopes radioactifs
  • angiographie sélective de l'artère coeliaque,
  • IRM
  • CT

Les dommages aux organes des larves de vers est un trouble qui se produit sous une forme chronique. Il peut y avoir des périodes d'amélioration et des périodes subséquentes d'exacerbation grave. Le diagnostic est mieux établi pendant les périodes de rechute, car le tableau clinique de l’échinococcose est mieux présenté.

En outre, un test cutané est effectué pour déterminer la présence de larves dans le corps. C'est ce qu'on appelle la réaction de Katzon. Il s'agit d'une étude dans laquelle un liquide stérile de l'agent pathogène est injecté sous la peau d'un patient potentiel. Si, au bout de quelques minutes, l'épithélium devient rouge et, au bout d'une heure, la réaction allergique s'étend à tout le bras, la probabilité de contracter la maladie est de 85%.

Les médecins ont recours à une réaction sérologique. Dans ce cas, un antigène spécifique est administré au patient. Si une réaction allergique à un vaccin est observée, il est alors tout à fait possible de suggérer le développement d'une maladie parasitaire.

La faisabilité d'une méthode de traitement radicale sous la forme d'une opération est déterminée en fonction de la forme et du stade de la maladie, lesquels sont déterminés lors du diagnostic par contraste. La tomographie vous permet de voir la taille du kyste et la nature de la structure. De plus, lors de l'examen informatique, vous pouvez déterminer l'emplacement exact de l'opération.

Types d'échinococcose du foie

En pratique gastro-entérologique, il existe 2 types de la maladie. Il existe une échinococcose alvéolaire et hydatique de la glande. Ces espèces ont leurs propres caractéristiques.

La forme hydatique n'a pas de clinique brillante depuis longtemps. Le plus souvent, les premiers signes commencent à gêner une personne lorsqu'un ou plusieurs kystes deviennent volumineux. Selon la localisation de la lésion, cette forme est divisée en variétés - antérieure, ascendante et descendante. Les symptômes de la maladie apparaissent moins d’un an après l’infection.

La forme alvéolaire est caractérisée par un cours chronique. Pendant 10 ans ou plus, l'invasion peut ne pas se manifester du tout. Par la suite, plusieurs kystes se forment, ce qui entraîne une perte de la fonction hépatique.

Degrés d'affection parasitaire:

  1. Facile La symptomatologie est absente.
  2. Moyen lourd. Les signes sont exprimés légèrement, il n'y a pas de douleur lors de la palpation du foie. Le syndrome douloureux survient lorsqu'un kyste atteint une taille critique.
  3. Lourd Clinique éclairée, développant rapidement des complications.

Quelle que soit la forme de l'échinococcose, en l'absence de traitement, les parasites infectent les organes abdominaux, la moelle épinière / cerveau, le cœur, les poumons.

Étiologie de la maladie helminthique

Le principal facteur à l'origine du développement de la maladie est la pénétration de l'échinocoque dans le corps humain. Il y a plusieurs manières de pénétration de parasites:

  • Non-respect des règles d'hygiène après contact avec des chiens. Les vers sont les métis et même les animaux domestiques.
  • Consommation de légumes, fruits sans lavage préalable.
  • L'utilisation d'eau brute de sources naturelles.
  • Chasse aux animaux sauvages, qui agissent comme hôtes intermédiaires. L'infection peut donc se produire lors de la découpe de la carcasse de l'animal ou après la consommation de viande infectée.

Les enfants en bas âge, les personnes qui sont en contact avec des animaux de ferme sont à risque.

Au début, les œufs d'helminthes pénètrent dans l'estomac humain, puis par le système circulatoire, ils atteignent le foie, où commence le processus de reproduction. Cela peut durer des années. En soi, le parasite est de petite taille, mais provoque la formation d'un kyste - de 1 à 50 centimètres. Autour de celui-ci forme une coquille dense d'un caractère fibreux.

Principes de traitement

Cette maladie ne se prête généralement pas aux méthodes de traitement traditionnelles. Il est également extrêmement risqué d’utiliser la médecine traditionnelle sans consulter un médecin. Ils ne sont pas efficaces. Le patient ne perdra du temps que s’il était possible de couper complètement un kyste dans un tissu sain.

Les médecins recommandent de ne pas retarder et enlever immédiatement la tumeur en utilisant la chirurgie. Cela ne garantit pas un rétablissement complet. Des tumeurs similaires peuvent réapparaître dans le corps. Pour éviter cela, un diagnostic complet est nécessaire avant la chirurgie. Si la tumeur n'est pas unique, il est probable que l'opération sera multiple.

Il existe deux options de thérapie radicale. La première option consiste à enlever un kyste avec une membrane fibreuse. La deuxième option consiste à éliminer le fluide et à réticuler les parois de la tumeur. Pendant l'opération, il est extrêmement important de s'assurer que le fluide hydatique extrait ne pénètre pas dans d'autres organes. Les larves peuvent rester dans le corps et provoquer le re-développement du kyste.

Le traitement de l'échinocoque est un processus long et difficile. Une certaine période de temps le patient est à l'hôpital. Après sa sortie de l'hôpital, le médecin peut vous prescrire un complexe vitaminique fortifiant, un régime thérapeutique. Après la chirurgie, le corps ne peut pas être surchargé, il est donc important de surveiller son alimentation, son sommeil et son repos.

Si le patient souhaite utiliser les méthodes de la médecine traditionnelle pour lutter contre cette maladie, il est nécessaire de consulter votre médecin. Après la chirurgie, vous pouvez utiliser certains outils à cette fin. Décoctions utiles d'absinthe, teintures au gingembre. Le citron et l'ail ont des propriétés antiparasitaires.

Le traitement de l'échinocoque est un processus long et difficile. Vaincre la maladie n’est possible qu’avec l’aide de chirurgiens des maladies infectieuses compétents. La tâche principale du patient est de ne pas ignorer les symptômes et de consulter un médecin à temps.

Qu'est-ce que l'échinocoque: symptômes et traitement de l'échinococcose

Souvent, on détecte de l'échinocoque dans le corps humain, dont les symptômes ne sont pas spécifiques. À ce jour, a étudié un grand nombre de différents vers parasites. Tous peuvent être divisés en 3 types: rond, plat et ruban. L'échinocoque est un parasite à cassette. Contrairement aux autres membres de ce groupe (ténia bovine et porcine), ce parasite est de petite taille. Néanmoins, sa présence dans les organes internes d'une personne présente un certain danger. Quelles sont les caractéristiques de l'échinocoque et comment caractérise-t-on l'échinococcose?

Caractéristiques de l'échinocoque

Ces helminthes sont des parasites dans le corps humain et chez certains animaux. L'homme est un propriétaire intermédiaire. Dans notre pays, les chiens jouent le rôle de l'hôte final de l'échinocoque. Le bétail (vaches, porcs) peut devenir un propriétaire intermédiaire. Pour les humains, Echinococcus granulosis est le facteur le plus important dans le développement de la maladie. La taille d'un individu mature est d'environ 3 à 5 mm. Le corps d'un échinocoque est constitué de plusieurs parties (articulations). En outre, il y a les ventouses, les crochets (bothria) et la tête. Les organes génitaux du deuxième et du troisième segment sont situés, et dans le dernier, les œufs.

Les échinocoques sont capables de séparer leurs segments. Ce dernier peut se déplacer indépendamment. Ceci est important dans le processus d'infection. Le cycle parasite est simple.Le propriétaire final (chien) libère des œufs d’échinocoques dans les matières fécales. Ceux-ci tombent dans le sol, sur l'herbe, dans l'eau.

Ensuite, les œufs doivent tomber dans le corps de l'hôte intermédiaire. L'infection des animaux de compagnie herbivores se produit lors du processus de consommation d'herbe.

Dans le même temps, les segments du parasite peuvent également pénétrer dans le corps s'ils sont situés sur l'herbe. Après cela, les larves (oncosphères) sortent des œufs. Les larves pénètrent dans la couche muqueuse intestinale et sont transportées par le sang vers divers organes. Le plus souvent affecte le foie et les poumons. Il existe 2 types d'échinocoques: alvéolaire et hydatique. Les organes internes des larves se forment chez les Finlandais. Souvent, les Finlandais atteignent 5-10 cm ou plus.

Mécanisme d'infection humaine

Une personne est infectée par voie orale. Le plus souvent, cela est observé lors de contacts étroits avec des chiens. Actuellement en Russie, les chiens, les loups et les renards sont les principaux propriétaires d’échinocoques. Les enfants qui jouent avec des animaux domestiques risquent également de tomber malades. Dans le corps humain peut obtenir des œufs de parasites ou de ses segments. Ces derniers se trouvent souvent sur les poils de chien. Ils y arrivent après la défécation des animaux. Les segments peuvent éclater et les œufs peuvent être libérés à l'extérieur et se propager aux objets environnants. Dans ce cas, les œufs sont mis dans la bouche de la personne avec les mains sales ou avec de la nourriture.

Les œufs d'échinocoques ne peuvent être détectés à l'œil nu. Ils ont des dimensions microscopiques. Une fois entrés dans le sang, les œufs se déposent dans le foie, les os, les muscles et les tissus pulmonaires. Les bulles sont formées d'oncosphères. Les Finlandais grandissent très lentement. Pendant six mois, ils atteignent une taille d'environ 1 cm.Des bulles géantes se forment parfois, remplies de liquide nutritif. Il contient beaucoup de larves. Chez certaines personnes, les kystes d'échinocoques sont présents depuis 10 ans ou plus. Cependant, il n'y a pas de symptômes spécifiques de la maladie.

Il existe un autre moyen d'infecter une personne. Les larves peuvent pénétrer dans l'estomac et les intestins d'une personne en mangeant de la viande infectée (bœuf, porc) ou du foie.

Une condition préalable est que la viande soit au stade des larves finlandaises et qu’elles soient viables.

Le facteur prédisposant dans cette situation est un traitement thermique insuffisant de la viande. C'est pourquoi il est si important de bien faire bouillir et de faire rôtir la viande, en particulier les gros morceaux.

L'effet de l'échinocoque sur le corps

L'impact négatif du parasite sur l'homme se manifeste de la manière suivante:

  • dans la formation de formations kystiques spécifiques dans les organes internes,
  • dans la formation de réactions allergiques,
  • en action mécanique.

Les kystes peuvent être trouvés dans n'importe quel organe. Des lésions hépatiques surviennent chez environ 8 personnes sur 10. En pratique médicale, il y a eu des cas isolés de kystes à échinocoques dans le sac péricardique. Les grosses bulles sont très dangereuses pour l'homme. Dans certaines circonstances, ils peuvent éclater avec la libération de contenu liquide et de larves.

C'est souvent la cause du choc anaphylactique.

Action allergique associée à la libération de diverses substances toxiques. En conséquence, des réactions de type lent et immédiat sont formées.

De grosses bulles d'échinocoques peuvent pincer les tissus du corps, provoquant une atrophie.

Une fibrose peut se développer dans le foie (remplacement du tissu conjonctif normal) et une pneumosclérose est souvent observée dans les poumons. Dans le même temps, la légèreté du tissu pulmonaire diminue.

Signes cliniques d'échinococcose

Les symptômes de cette helminthiose pendant une longue période peuvent être absents. Si le corps a échinocoque, les symptômes peuvent inclure:

  • nausée
  • perte d'appétit
  • syndrome douloureux à la localisation du kyste,
  • faiblesse
  • maladie
  • trouble des selles diarrhéique,
  • apparition d'une éruption cutanée sur le corps,
  • vomissements
  • augmentation de la taille de l'abdomen et douleur à la palpation.

La localisation de la douleur dans l'échinococcose est différente. Le plus souvent, la douleur se fait sentir dans l'hypochondre ou l'épigastre droit. Lors de l'examen médical, on détecte souvent une augmentation de la taille du foie et de la rate. Chez certains patients, le kyste est palpable. C'est défini comme une éducation dense. Il n'y a pas d'augmentation de température dans l'échinococcose (sauf en cas de complications). La fièvre peut être due à l'ajout d'une infection bactérienne secondaire.

Les dommages au foie par le parasite est dangereusement possible la formation d'un abcès. En cas de compression des voies biliaires du foie, une jaunisse mécanique se développe. Dans cette situation, la peau et les muqueuses visibles deviennent jaunâtres. La couleur de l'urine peut changer (elle s'assombrit). Il y a une décoloration des masses fécales. Si une personne a un kyste dans les poumons, les symptômes suivants sont possibles:

  • toux
  • difficulté à respirer
  • syndrome douloureux dans la poitrine,
  • peau bleue.

Le plus souvent, les œufs, lorsqu'ils sont ingérés, se précipitent dans le système de la veine porte et dans la circulation pulmonaire. D'où la fréquence de détection des formations kystiques dans le foie et les poumons.

Diagnostic et traitement de l'échinoccose

Avant de traiter un échinocoque, il est nécessaire de poser le diagnostic. Le diagnostic de la maladie comprend la collecte de l'anamnèse de la vie, l'épidémiologie et l'anamnèse de la maladie. Le fait d'entrer en contact avec des animaux ou de manger de la viande insuffisamment cuite est important.

Les personnes en contact avec des animaux sauvages et domestiques (forestiers, bergers, chasseurs, maîtres-chiens) sont à risque. Le diagnostic de laboratoire implique un test sanguin. L'analyse générale et biochimique peut révéler une éosinophilie, une augmentation des taux d'enzymes (AST, ALT), de la bilirubine. Pour détecter l'agent responsable, des méthodes sérologiques sont utilisées (ELISA, RNAA) ou une réaction en chaîne par polymérase.

Le traitement de l'échinococcose est le plus souvent chirurgical. Le traitement conservateur ne peut être utilisé qu'avec des formations kystiques de petite taille.

Le traitement chirurgical consiste à enlever un kyste et à restaurer la fonction de l'organe affecté.

La méthode la plus sûre consiste à retirer un kyste sans l’ouvrir, car il existe un risque de propagation de l’échinocoque. Assurez-vous d'isoler le tissu. Lorsque le traitement chirurgical n’est pas possible, des médicaments anthelminthiques sont utilisés. Le médicament le plus puissant est l’albendazole.

Le médicament est contre-indiqué dans l'insuffisance hépatique, pathologie de la rétine, pendant la gestation et l'alimentation de l'enfant. Il ne devrait pas non plus être administré aux enfants de moins de 6 ans. Une alternative est l'utilisation du mébendazole.

La prévention des maladies comprend la supervision d'un vétérinaire, l'examen périodique des éleveurs de chiens, des forestiers, des éleveurs, le lavage des légumes et des fruits, l'hygiène corporelle et le traitement thermique minutieux de la viande et du foie d'animaux morts. Ainsi, l’échinococcose nécessite une détection et un traitement rapides.

Echinococcose du foie - traitements efficaces

L'échinocoque dans le corps humain a un effet néfaste sur tous les systèmes et organes en général, et l'échinococcose du foie est un problème très grave. Le plus grand dommage de ce parasite est le foie. Il choisit le foie comme résidence temporaire dans 85% des cas sur 100% possible. Les dommages aux organes peuvent être mineurs, mais il existe des cas de gravité particulière qui peuvent être fatals. Le ver se développe dans une capsule qui s'attache au foie humain et peut atteindre la taille de la tête d'un bébé, ce qui devient un obstacle important à la santé du corps. L’homme n’est pas un porteur permanent du parasite, mais seulement un hôte temporaire, mais un tel voisinage fait beaucoup de mal à son foie, à d’autres systèmes et à ses organes.

Qu'est-ce que l'échinococcose du foie?

Après avoir entendu le diagnostic d’échinococcose du foie, peu de gens y répondront la première fois. Selon cette définition, il existe un processus consistant à vivre dans le corps humain de l’un des types de ténias, l’échinocoque. Cette personne, sous forme de larve, parvient à la personne par contamination orale. S'il ne se lave pas bien les mains, mange des légumes non pelés, ne traite pas suffisamment la viande. Une fois que le parasite est entré dans le corps, il se produit ce qui suit:

  • l'individu semi-mature entre dans le système digestif humain,
  • la larve pénètre progressivement dans l'un des vaisseaux sanguins,
  • avec le sang, le ver parvient à l'un des organes - dans ce cas, le foie sera tel
  • un individu sous-développé s'accroche à l'un des murs de l'orgue,
  • une capsule se forme autour de la larve, ressemblant à un kyste dans sa structure,
  • croissance lente de la capsule, augmentation de son volume, compactage,
  • la capsule mûrit, se brise et les individus matures des parasites émergent.

Ce processus s'appelle l'échinococcose du foie. Il est de différents types et degrés de complexité.

Faites attention! Les premiers stades de la maladie sont presque asymptomatiques, la maladie se manifeste à des stades plus sévères, ce qui nécessite une intervention chirurgicale. Un diagnostic précoce et le démarrage rapide du traitement aideront à éviter une intervention chirurgicale, à éliminer le parasite et la capsule.

Symptômes et signes précoces de la maladie

L'homme et le bétail sont des hôtes intermédiaires de l'échinocoque, contribuant ainsi à leur plein développement. Les signes d'une situation problématique et ses symptômes évidents se manifestent lorsque la capsule parasitaire atteint de grandes tailles.

Les premiers signes d'un problème peuvent être:

  • problèmes courants de bien-être,
  • avoir des problèmes avec le système digestif,
  • une présence claire sous les phoques de l'hypochondre droit,
  • diarrhée fréquente,
  • des changements dans l'apparence de la personne, une perte de poids brutale.

Les symptômes indiquant la présence dans le corps humain d'une gélule parasite ou de plusieurs gélules sont considérés comme:

  • hépatomégalie,
  • rate élargie,
  • diminution de la motilité hépatique
  • jaunisse et urticaire.

La présence de ces problèmes est une indication directe de visiter le bureau du médecin. S'ils sont déjà prononcés et que la capsule parasitaire est suffisamment grande, l'intervention chirurgicale sera le seul moyen de résoudre le problème.

Faites attention! Le traitement conservateur de l’échinococcose du foie n’est pratiqué qu’au début du développement du problème, lorsque les médicaments peuvent éliminer le parasite et sa coquille. Si la capsule se durcit, les méthodes d'exposition conservatrices seront inefficaces et même vides de sens.

Méthodes de diagnostic de l'échinococcose du foie

Le diagnostic correct et rapide d'un problème contribue toujours à sa solution rapide et efficace. Les méthodes de détection de la présence d'un ténia dans le foie humain incluent les mesures suivantes:

  1. Test sanguin par ELISA.
  2. IRM
  3. CT
  4. Examen externe du patient.
  5. Rayons X.
  6. Échographie.
  7. Testez Cony.

Cette dernière méthode donne un résultat de cent pour cent, même si le voisin indésirable d’une personne est au stade initial de son développement.

L'examen externe d'une personne peut détecter. L'enveloppe d'une personne dont le volume a augmenté, qui est facilement palpable, ressemble à un kyste dans sa structure. Le compactage par ultrasons, rayons X, IRM et TDM permet de déterminer la localisation du dangereux parasite.

Après le diagnostic, on prescrit aux médecins le traitement le plus productif pour un cas et un patient particuliers. Vous pouvez combiner un traitement avec des pilules et des remèdes populaires.

Attention! L'expérience de spécialistes en médecine montre que la partie droite du foie devient le plus souvent le siège des parasites.Tout d'abord, il est nécessaire de rechercher le problème dans cette zone particulière.

Méthodes de traitement de l'échinococcose du foie - chirurgie, pilules et médecine traditionnelle

Le processus qui implique le traitement de l'échinococcose du foie est assez long. Elle peut être réalisée de manière conservatrice ou chirurgicale - en utilisant souvent une combinaison des deux méthodes présentées. Les moyens de la médecine traditionnelle ont une productivité élevée et, combinés aux pilules, ils produisent un double effet. L'opération est nécessaire lorsque l'échinocoque atteint son stade final de développement - la vessie ou l'enveloppe recouvrant les parasites est trop grosse.

Bain aux herbes pour enfants

Pour débarrasser l'enfant de ce parasite, les parents peuvent lui préparer le bain suivant:

  • prendre 7 c. l haricots péricarpe, 2 c. l consoude, 3 c. l thym, 4 c. l chélidoine, 4 c. l paille d'avoine
  • faire bouillir de l'eau, cela devrait suffire pour un bain,
  • versez de l’eau sur les herbes, donnez un peu de bière, asseyez l’enfant dans le bain
  • après 40 minutes de bain, mieux vaut durer plus d'une heure pour pouvoir sortir du bain.

La technique sera plus efficace si les parents après le bain massent le dos et les épaules de l'enfant avec un mélange de miel et de farine de blé. Tous les petits parasites doivent passer à travers la peau. Pour les adultes, la technique ne s'applique pas.

Attention! Un mélange de miel et de farine doit être appliqué exclusivement sur les épaules et le dos. L'application sur la poitrine et les poumons est strictement interdite.

Infusion aux herbes pour le traitement de l'échinococcose

Le traitement des remèdes populaires tels que l’échinococcose du foie prend assez longtemps. Pour résoudre ce problème au tout début de son développement, utilisez cet outil:

  • prendre 100 g de bourgeons de bouleau, 75 g de feuilles d'immortelle et 75 g de feuilles de menthe,
  • mélanger les herbes en quantités égales
  • prendre une cuillère à soupe et demi de collecte d'herbe
  • tous versent 300 ml d'eau bouillie,
  • laissez-le reposer pendant une heure.

Si le médicament est utilisé pour traiter l’échinococcose hépatique chez l’enfant, les parents doivent lui donner une perfusion de 50 ml quatre fois par jour. Pour les adultes, le dosage atteint 100 ml, mais le nombre de fois pour l'utilisation reste inchangé.

Infusion de Tanaisie

Pour préparer les moyens, l'hôte intermédiaire du parasite devra prendre 2 cuillères à soupe. l fleurs de plantes sèches. Les matières premières versent deux verres d’eau bouillante, insistent 2 heures. Prenez une cuillère à café une demi-heure avant les repas, utilisez 4 fois par jour.

Attention! Tanaisie est une plante qui contient des substances toxiques. Ne pas abuser des doses et en prendre plus qu'autorisé, la posologie pour les enfants d'âges différents doit être vérifiée avec des spécialistes.

Teinture de vodka de boutons de bouleau et de chélidoine

Les teintures à l'alcool et à la vodka aident à se débarrasser de divers parasites. En cas d'échinococcose du foie, elles peuvent vaincre le ver lorsqu'il est encore de très petite taille. Tout le monde peut préparer la préparation de la manière suivante:

  1. À parts égales, prenez des boutons de bouleau frais et de la chélidoine.
  2. Mettez les herbes dans un pot sec.
  3. Verser la vodka dans le rapport de 1: 5.
  4. Fermez bien, portez dans un endroit sombre, partez pour une semaine.

Prendre la teinture devrait être une heure avant ou après les repas. Assez sur une cuillère à soupe trois fois par jour, et le tout dure 2 semaines.

Traitement médicamenteux conservateur

Pour le traitement conservateur de l'échinococcose du foie, en prophylaxie préopératoire, les comprimés suivants sont utilisés:

Les médicaments aident à se débarrasser complètement des parasites, mais si la taille de la capsule dans laquelle ils étaient trop gros et le traitement chirurgical dense de la gaine de l'échinococcose du foie sont une nécessité.

Faites attention! Ne vous auto-soignez pas avec des médicaments différents. Seul un médecin sera en mesure de déterminer quel type de traitement convient au patient et combien de temps il durera.

Dépannage chirurgical

L'échinococcose du foie dans 95% des cas est traitée exclusivement par chirurgie, mais il ne s'agit pas d'une phrase, car seul un médecin expérimenté sait comment traiter cette maladie. Si une intervention chirurgicale est pratiquée, sa phase initiale consiste à extraire le contenu de la capsule - à éliminer les parasites. Ensuite, les chirurgiens retirent soigneusement le kyste ainsi que la partie affectée de l'organe. Ensuite, tout est soigneusement suturé. La procédure est simple, ne prend pas beaucoup de temps. Si l’échinococcose du foie et la grossesse sont combinées, l’opération est réalisée après l’accouchement et aucun médicament n’est pris.

Prévention

Si l'échinocoque dans le foie humain a déjà commencé à croître rapidement, une intervention chirurgicale aidera à résoudre le problème. Mais il vaut mieux prévenir la maladie que de subir un long traitement et une rééducation. Pour éviter aux personnes d'avoir une échinococcose du foie à chambre unique et alvéolaire - la deuxième forme est plus compliquée, car elle affecte fortement les cellules de l'organe, les règles suivantes doivent être suivies:

  1. Bien se laver les mains après tout contact avec des animaux.
  2. Se débarrasser des larves de parasites aide à laver les légumes et les herbes.
  3. Toute viande doit être durement traitée thermiquement.
  4. Il est impossible de contacter les animaux de trop près.

Ces gestes simples garantissent qu’une personne ne sera pas en mesure d’être infectée par l’échinococcose du foie de son animal de compagnie ou lorsqu’elle utilise un certain produit. Si le problème est déjà présent et que les larves de parasite ont été transplantées dans le foie, un traitement à long terme ne peut être évité. L'échinococcose est un problème insidieux qui frappe au moment le plus inattendu. Sa prévention est le meilleur moyen de ne jamais affronter les effets désagréables des parasites sur le corps humain.

Êtes-vous toujours sûr qu'il est difficile de nettoyer votre corps d'organismes parasites?

Si vous lisez ces lignes, votre lutte contre les parasites n'aura apparemment pas été aussi fructueuse.

Avez-vous pensé à des mesures drastiques pour lutter contre la maladie? Certes, oui, car les parasites sont très dangereux, ils sont capables de se multiplier rapidement et de vivre longtemps, de ce fait, les maladies qu’ils provoquent deviennent souvent chroniques et entraînent une rechute constante. Nervosité fréquente, manque d'appétit, troubles du sommeil, problèmes du système immunitaire en général, dysbiose intestinale. sûrement tous ces points vous sont bien connus.

Mais il vaut peut-être mieux ne pas traiter les symptômes, mais la cause de la maladie? Il sera très utile de lire les travaux de Sergei Rykov, qui dirige l’Université de parasitologie, l’un des moyens les plus récents de lutte contre les maladies parasitaires. Lire en entier

Nous vous recommandons également de lire:

Qu'est-ce que l'échinococcose?

Le ver echinococcus à l'état sexuellement mature parasite l'intestin de l'hôte final, le chien. Le nombre de vers dans le corps du propriétaire final peut atteindre plusieurs milliers. Le ver consiste en une tête avec quatre ventouses et crochets, deux ou trois segments, dont le dernier contient un utérus rempli d’œufs de parasites. Le nombre d'oeufs atteint 400. Chaque oeuf a une coquille dense de chitineux et contient une larve. Les œufs d'échinocoques sont rejetés dans l'environnement, où ils sont consommés par des hôtes intermédiaires (moutons, vaches, porcs et chameaux). Un stade intermédiaire du parasite, kystique, se développe dans leurs corps. Après la mort ou l'abattage des hôtes intermédiaires, les organes malades des animaux sont mangés par les chiens, dans le corps desquels se développent des vers sexuellement matures. Ainsi, le cycle de développement de l'échinocoque se ferme.

Une personne est infectée par l'échinocoque en mangeant accidentellement les œufs du parasite. Une fois que les œufs d’échinocoques ont pénétré dans le corps humain, leur coquille sous l’influence du suc gastrique se dissout et la larve libérée pénètre dans la circulation sanguine à travers la paroi gastrique ou intestinale et est introduite dans les capillaires du foie.Chez 80% des patients infectés, il se coince et commence à se développer. Si la larve passe dans les capillaires du foie, elle est transportée par le sang dans les capillaires des poumons, où elle peut aussi s'attarder et causer des dommages aux poumons. Une situation similaire est observée dans environ 15% des cas. Si la larve passe dans les capillaires des poumons ou pénètre dans la circulation systémique à travers une fenêtre ovale ouverte, elle peut être introduite dans n’importe quel organe ou tissu du corps (rate, rein, cerveau, tissu sous-cutané, etc.).

Dans le foie, la larve parasite se développe activement et se transforme en bulle atteignant 1 mm de diamètre en un mois. En cinq mois, la bulle peut atteindre 55 mm. La vessie d'Echinococcus est en croissance constante en raison des nutriments de l'hôte et peut atteindre un volume de 10 à 20 et même 30 litres. Le kyste à échinocoques a une structure caractéristique et une croissance apposée, repoussant les tissus environnants sans les faire germer. Il est rempli de liquide clair contenant de l'acide succinique. L'intérieur est tapissé d'une seule couche d'épithélium cubique (couche germinale). À l'extérieur, une coquille chitineuse dense - le produit du parasite. Il a une couleur blanche et ressemble en apparence à la protéine des œufs à la coque. À l'extérieur, la formation kystique est entourée d'une capsule fibreuse de tissu conjonctif dense, qui comprend les tissus du corps de l'hôte et le sépare du parasite. Avec la persistance d'un kyste, la membrane fibreuse peut atteindre une épaisseur de 1 cm ou plus. À l'intérieur d'un kyste d'échinocoque de la couche germinale, des bourgeons-bulles de fille, à partir desquels des bourgeons d'ampoules de petits-enfants, etc. En outre, il contient de nombreux embryons de parasites (sable échinococcique) qui flottent dans le liquide.

Épidémiologie

L'échinococcose sévit principalement dans les pays où l'élevage est développé. Les personnes associées à l'entretien des animaux domestiques tombent malades - les bergers, les vaches laitières, ainsi que les personnes qui sont en contact avec les chiens, en particulier les enfants qui jouent avec eux et permettent à leurs animaux de se lécher le visage et de renifler de la nourriture.

L'échinococcose est plus répandue dans les pays d'Amérique latine, où l'on enregistre jusqu'à 7,5 maladies par 100 000 habitants par an. Il est également détecté en Asie centrale, en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Europe. De pays européens, la maladie est commune en Italie, en Bulgarie et en Islande. En Russie, il est observé principalement dans le Caucase, le long et le bas de la Volga, en Sibérie occidentale, en Yakoutie (Sakha) et en Tchoukotka. La plupart des personnes en âge de travailler tombent malades, mais la maladie est également détectée chez les jeunes enfants et les personnes âgées. Récemment, la maladie est également enregistrée en dehors des foyers endémiques, ce qui est associé à une augmentation de la migration de la population.

Comment est l'échinococcose?

L'échinococcose et ses manifestations dépendent de l'emplacement et de la taille des kystes.

Au cours de la première période de la maladie (au stade asymptomatique), des réactions allergiques au parasite envahisseur peuvent perturber le patient: prurit, urticaire, papules sur la peau. Ces symptômes sont caractéristiques de toute infestation par des vers et sont particulièrement prononcés chez les enfants. Lorsqu'un patient est physiquement examiné à ce stade, il est généralement impossible d'identifier des anomalies. Pour faciliter le diagnostic, vous ne pouvez effectuer que des examens spéciaux de laboratoire et des instruments.

Au stade d'évolution simple, les patients atteints d'échinococcose se plaignent d'une douleur sourde constante et d'une sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit, de phénomènes dyspeptiques et d'une sensation de plénitude dans l'estomac après les repas. Dans une étude objective, chez certains patients, une forme arrondie, une consistance dense-élastique et une légère douleur à la palpation sont détectées dans le foie.

Au stade des manifestations cliniques et des complications prononcées, le tableau clinique de la maladie est assez prononcé.Les patients atteints d'échinococcose s'inquiètent de douleurs constantes et sourdes et d'une sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit. Lors de la palpation dans le foie, il est possible de déterminer une «tumeur» de forme ronde, de consistance densément élastique, atteignant parfois de grandes tailles. De temps en temps, un «bruit de secousse hydatique» peut être observé sur une tumeur. Chez les enfants avec un gros kyste, on observe souvent une déformation de la poitrine - "bosse d'échinocoque". D'autres manifestations dépendent de la nature des complications développées.

L'échinococcose hépatique peut subir une nécrose aseptique avec une calcification ultérieure. Dans ce cas, un noeud de densité pierreux se forme dans le foie, ce qui peut être détecté par la palpation et des méthodes de recherche spéciales. L'état général des patients souffre peu et le tableau clinique est limité par la présence de douleur, une sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit et des troubles de l'appétit avec perte de poids progressive. Avec la suppuration du kyste, les symptômes correspondent à des manifestations d'abcès du foie: une affection grave du patient, une température agitée accompagnée de signes de réaction inflammatoire dans le test sanguin, une douleur persistante sévère dans l'hypochondre droit.

Une formation kystique croissante peut pincer les voies biliaires. Dans une telle situation, on diagnostique chez le patient un ictère mécanique avec coloration ictérique de la peau et de la sclérotique, démangeaisons cutanées, décoloration des matières fécales et assombrissement de l'urine. Les patients deviennent léthargiques et adynamiques. En cas de compression des veines, une hypertension portale est présente dans les portes du foie avec l’apparition d’une ascite, d’une splénomégalie, d’un saignement oesophagien et hémorroïdaire.

En raison d'une blessure mineure, une importante formation kystique peut pénétrer dans la cavité abdominale ou pleurale libre et même dans la cavité péricardique, ainsi que dans les voies biliaires. Les kystes de rupture sont caractérisés par le développement d'un choc allergique grave, pouvant être fatal. Si un patient atteint d'échinococcose survit, il développe une péritonite, une pleurésie ou une péricardite à échinocoques. Dans le même temps, les bulles filles et le scolex du parasite qui se sont déversés dans la cavité sont fixés sur le péritoine et la plèvre, où ils commencent à progresser et à se développer. Le nombre de ces kystes dans la cavité abdominale peut atteindre plusieurs dizaines. Lorsque le kyste pénètre dans les voies biliaires après un choc anaphylactique, une cholangite à écoulement violent et une obstruction mécanique des voies biliaires se développent avec le développement d'un ictère obstructif.

Dans environ 5 à 7% des cas, lorsqu'un kyste est situé sur la surface diaphragmatique du foie, le poumon se confond avec le diaphragme. Lorsqu'un kyste survient, un message se forme entre sa cavité et l'arbre bronchique. Fistule biliaire-bronchique formée. Le tableau clinique de cette complication est assez typique. Plaintes à tousser avec la libération d'un grand nombre de crachats transparents et de films - fragments de coquille chitineuse du kyste. À l'avenir, les expectorations deviennent biliaires. Sa quantité augmente après les repas et dans la position du patient couchée, ce qui le fait dormir assis.

L'échinococcose pulmonaire se manifeste par des douleurs thoraciques et un essoufflement. Un abcès du poumon est possible avec la suppuration de la vessie;

Avec l'échinococcose d'autres sites, les symptômes de l'atteinte des organes volumineux dominent.

En raison du diagnostic tardif de l'échinococcose, l'incidence des complications chez les patients est élevée et se situe généralement entre 10 et 15%.

Informations générales

L'échinococcose est une maladie helminthique du groupe des cestodoses, causée par un parasitisme dans le corps humain de l'échinocoque au stade oncosphère. Dans le monde, l'incidence la plus élevée d'échinococcose est notée en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Afrique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe du Sud et en Asie centrale.En Russie, les helminthiases sont présentes dans les régions de la Volga, de l'Oural, de Stavropol et de Krasnodar, en Sibérie occidentale et en Extrême-Orient. Dans les régions d'endémie, l'incidence de l'échinococcose dans la population atteint 5 à 10%. La prévalence de l'échinococcose est étroitement liée au développement de l'élevage. Étant donné que l'échinococcose peut affecter divers organes internes et que la chirurgie constitue la seule méthode de traitement radicale, la maladie relève des domaines de la chirurgie thoraco-abdominale, de la neurochirurgie et de la chirurgie cardiaque.

Causes de l'échinococcose

L'échinococcose humaine est causée par le stade larvaire du ténia d'Echinococcus granulosus - le kyste de laurier. Les derniers propriétaires de vers sexuellement matures sont des animaux (chiens, renards, loups, lions, lynx, etc.), chez lesquels les cestodes parasitent. Les herbivores humains, domestiques et sauvages (bovins, porcs, chevaux, cerfs, orignaux, etc.) sont des hôtes intermédiaires des stades larvaires et en même temps des impasses biologiques, car ils ne rejettent pas d’œufs d’échinocoques dans l’environnement et ne peuvent constituer une source d’invasion.

Les adultes de l’échinocoque sont de petits vers de 2,5–8 mm de long et de 0,5–10 mm de large, ayant une tête à quatre ventouses et deux rangées d’hameçons, un cou et plusieurs segments. Les segments matures contiennent des œufs d'un échinocoque avec des oncosphères et un embryon de larve à six crochets à l'intérieur. Les oncosphères survivent dans une large gamme de températures (de -30 ° C à + 30 ° C), elles restent dans le sol pendant plusieurs mois, mais meurent rapidement sous l'action du soleil. À partir de l'intestin de l'hôte final, les œufs contenant les fèces sont excrétés dans l'environnement externe. L'infection des personnes atteintes d'échinococcose se produit par voie alimentaire (lors de l'utilisation de légumes et de fruits contaminés par des matières fécales, de l'eau) ou par contact (lors de la découpe de carcasses ou du contact avec des animaux envahis par l'échinocoque). Les personnes engagées dans l'élevage et le soin des animaux (éleveurs, chasseurs, ouvriers d'abattoir, etc.) ont un risque élevé d'échinococcose.

Pathogenèse de l'échinococcose

Dans le tractus gastro-intestinal humain, sous l'action d'enzymes digestives, la coquille de l'œuf et l'oncosphère se dissolvent et la larve émerge. À l'aide de crochets, il est intégré dans la muqueuse intestinale, d'où il pénètre dans le sang veineux et dans le système portail. La plupart des oncosphères se déposent dans le foie, parfois par la veine cave inférieure des oncosphères, dans les parties droites du cœur, puis dans la circulation pulmonaire et les poumons. Plus rarement, dans les veines pulmonaires et les parties gauches du cœur, les embryons se retrouvent dans la grande circulation et peuvent être transférés vers n’importe quel organe: cerveau, rate, reins, muscles, etc. - échinococcose des poumons, dans d'autres cas, lésion d'autres organes.

Après la disparition de l'embryon d'échinocoque dans un organe particulier, le stade de développement vésiculaire ou hydatique du parasite commence. La vessie à échinocoque est un kyste recouvert d'une membrane à deux couches constituée des couches interne (embryonnaire) et externe (chitineuse). Le kyste grossit lentement (environ 1 mm par mois), mais après des années, il peut atteindre des tailles gigantesques. La vessie hydatique contient un liquide opalescent clair ou blanchâtre dans lequel flottent des vésicules filles et des scolex. Des bulles d’échinocoques d’enfant peuvent se former à l’extérieur de la membrane chitineuse, leur nombre total pouvant atteindre 1 000.

Les manifestations de l'échinococcose sont associées à l'effet sensibilisant des antigènes parasitaires et à la pression mécanique du kyste sur les organes et les tissus. Le parasitisme des échinocoques s'accompagne de la libération de produits métaboliques, ce qui entraîne le développement d'une intoxication et d'une réaction allergique de type retardé.En cas de rupture complète d'un kyste, son contenu pénètre dans la cavité pleurale ou abdominale, ce qui peut provoquer un choc anaphylactique. Un kyste d'échinocoque de plus en plus grand pèse sur les structures environnantes et perturbe le fonctionnement de l'organe touché. Dans certains cas, la suppression du kyste se développe, la mort spontanée d'échinocoque et le rétablissement sont moins probables.

Symptômes de l'échinococcose

L'échinococcose peut être asymptomatique pendant des années et des décennies. En cas de symptômes cliniques, les signes pathognomoniques sont absents. Indépendamment de la localisation du parasite dans le corps, l’échinococcose passe par trois étapes de développement: I est asymptomatique, II est le stade des manifestations cliniques et III est le stade des complications. Le cours de la période de latence commence à partir du moment de l'insertion de l'oncosphère dans le tissu et se poursuit jusqu'à l'apparition des premiers signes cliniques d'échinococcose. Au cours du stade II, les patients souffrent de douleur au site de localisation du kyste, de faiblesse, d’urticaire, de prurit, ainsi que de symptômes spécifiques causés par le parasitisme de la forme kystique d’échinocoque dans un organe donné. Au stade de l'échinococcose compliquée, de la rupture du kyste et de l'écoulement du contenu dans la cavité abdominale ou pleurale, accompagnée du développement d'une péritonite, une pleurésie peut survenir. À la suppuration du kyste échinococcique, la forte intoxication se joint. La compression d'un kyste d'organes et de tissus peut provoquer le développement d'ictère obstructif, d'ascite, de luxations, de fractures pathologiques.

Pour l'échinococcose du foie se caractérisent par des plaintes de nausée, perte d'appétit, diarrhée récurrente, lourdeur et douleur dans l'hypochondre droit. On détecte objectivement une hépatosplénomégalie, parfois un kyste échinococcique du foie est palpé sous la forme d'une formation ronde et dense. En cas de compression du kyste par les voies biliaires, une jaunisse mécanique se développe, une ascite et une hypertension portale se produisent lors de la compression de la veine porte. L'adhérence de la flore bactérienne secondaire peut entraîner la formation d'un abcès du foie. La complication la plus grave de l'échinococcose du foie est la perforation du kyste avec le développement d'une clinique d'abdomen aigu, d'une péritonite et de réactions allergiques graves. Lorsque cela se produit, il se produit une dissémination de l'échinocoque, à la suite de laquelle une échinococcose secondaire se développe avec une localisation multiple.

L'échinococcose pulmonaire se manifeste par de la fièvre, un syndrome d'intoxication, des douleurs thoraciques, une toux et une hémoptysie. La pression du kyste sur le tissu pulmonaire entraîne la formation d'atélectasie pulmonaire. Lorsque la cloque pénètre dans les bronches, une forte toux, une cyanose se développe et, souvent, une pneumonie par aspiration. Une complication extrêmement dangereuse de l'échinococcose pulmonaire est une percée du kyste dans la plèvre et le péricarde, pouvant entraîner un choc anaphylactique, un déplacement brutal du médiastin, une tamponnade cardiaque et la mort subite. L'infection d'un kyste à échinocoques s'accompagne de la formation d'un abcès pulmonaire.

L'échinococcose cérébrale au niveau de la lame est caractérisée par un syndrome hypertensif et des symptômes neurologiques focaux (sensibilité altérée, parésie des membres, crises épileptiformes). Lorsque l'échinococcose du cœur est une douleur à la poitrine inquiète, ressemblant à une angine de poitrine. La compression des kystes des artères coronaires peut provoquer le développement d'un infarctus du myocarde. Des troubles du rythme et de la conduction se produisent souvent: tachycardie ventriculaire, blocage incomplet et complet du faisceau du faisceau de His, blocage transversal complet du cœur. Les arythmies malignes, l'insuffisance cardiaque, les tamponnades cardiaques, les chocs cardiogéniques, les embolies pulmonaires, l'hypertension artérielle pulmonaire postembolique, etc. peuvent provoquer le décès d'un patient souffrant d'échinococcose cardiaque.

Symptômes de la maladie parasitaire

La présence de l'échinocoque dans le foie pendant longtemps ne se manifeste pas et se trouve souvent par hasard, lors d'un examen prophylactique ou en raison d'une autre maladie.

Les symptômes d’une maladie parasitaire sont directement déterminés par la localisation, la taille, le taux de croissance du kyste, son degré d’impact sur les organes et les tissus voisins. Pendant la grossesse, déficit immunitaire, déficit en vitamines dans l'organisme, maladies concomitantes, l'invasion est plus grave.

La maladie est classée en trois étapes du cours. Au premier stade (à partir du moment où les helminthes pénètrent dans le corps et jusqu'aux premiers signes), le patient ne se plaint de rien. Kyste ou kystes de petite taille. Certains patients peuvent développer une réaction allergique - brûlures et démangeaisons de la peau, aucune éruption cutanée.

Au deuxième stade, une hépatomégalie significative est détectée, ce qui entraîne une violation de la fonctionnalité du foie et provoque des manifestations cliniques:

  1. Les nausées et les vomissements (le plus souvent associés à la consommation surviennent après la consommation d'aliments gras, salés et épicés).
  2. Difficile de respirer.
  3. Inconfort, lourdeur ou douleur dans la région de la projection du foie. Le syndrome douloureux est périodiquement localisé dans la partie supérieure du péritoine (généralement après un repas, une activité physique).
  4. Brûlures d'estomac, toux.
  5. Perte d'appétit, perte de poids.
  6. Malaise général - faiblesse, fatigue constante.
  7. La diarrhée
  8. Décoloration des matières fécales en tant que violation de la sécrétion de bile.

Si, à la deuxième étape, le traitement anthelminthique correspondant n’est pas commencé, des complications se développent, c’est déjà la troisième étape.

Echinococcose: agent pathogène et méthodes d'infection

L'échinococcose est une maladie parasitaire courante. Il est plus enclin aux animaux. Mais les rongeurs, les chiens, les renards et les loups, porteurs de l'agent responsable de cette maladie - l'échinocoque - peuvent infecter une personne. Par conséquent, l'échinococcose est également trouvée chez l'homme.

La maladie est commune dans le monde entier, mais elle est plus courante dans les régions agricoles.

L'agent causatif de la maladie, l'échinocoque - ver solitaire. La taille moyenne de ces organismes ne dépasse pas quelques millimètres. Ils peuvent souvent être vus même sans utiliser d'appareils spéciaux. En pénétrant dans l'intestin de l'animal, le ver commence à s'y parasiter.

Étant donné que les humains ne sont que des organismes intermédiaires pour ces helminthes, ils n'observent pas d'individus adultes mais des larves de ruban d'échinocoques. Ils provoquent une échinococcose chez l'homme, dont le traitement est associé à certaines difficultés.

Aujourd'hui distinguer deux types de maladie:

Développement parasitaire

Parasites dans le corps du porteur (animal), les vers pondent constamment des œufs. Ils pénètrent dans l'environnement lors de la formation de matières fécales. Une personne peut être infectée après avoir été en contact avec un animal ou ses selles si elle ne respecte pas les règles d'hygiène personnelle.

Après infection, les œufs du parasite pénètrent dans le tractus gastro-intestinal. Dans l'intestin humain des œufs apparaissent des larves, distribuées dans divers organes par le système circulatoire.

Après avoir atteint l'un des organes, la larve se transforme en kyste à échinocoques (Finn). C'est une petite bulle à deux coquilles. C'est le développement du parasite.

À l'intérieur, le Finn est rempli d'un liquide dans lequel se développe le ver.

Comme la coquille interne de la bulle contient des zones qui reproduisent de nouveaux parasites, la taille des Finlandais augmente progressivement. Il y a une compression des tissus autour de la formation et la violation de leurs fonctions.

IMPORTANT! Les parasites affectent le foie, bien qu'ils se trouvent souvent dans les poumons. Beaucoup moins de lésions cérébrales se produisent.

Comme déjà mentionné, les parasites peuvent pénétrer dans le corps humain après le contact avec un animal infecté ou ses excréments et le non-respect des règles générales d'hygiène.

Et cela peut arriver après avoir mangé le produit alimentaire brut avec lequel cet animal a été en contact.

L'échinocoque peut pénétrer dans le corps humain et par l'utilisation de viande infectée, s'il succombe à un traitement thermique insuffisant.

Signes cliniques de la maladie

L'échinococcose est difficile à diagnostiquer. Ceci est causé par le développement très lent d'un kyste à échinocoque. Pour la même raison, une personne infectée peut développer des maladies asymptomatiques sur une longue période.

Par exemple, une larve de ver qui est tombée dans l'une des parties périphériques du foie peut se développer sur plusieurs années.

À cet égard, la présence de vers dans le corps humain est souvent détectée lors d'examens prophylactiques ou lors d'une radiographie ou d'une échographie. Mais plus la taille de la Finlandaise est grande, plus les signes de sa présence dans le corps sont expressifs.

Il est important de connaître les signes cliniques de la maladie, car si un échinocoque est détecté, le traitement doit commencer immédiatement. Sinon, la mort est possible.

Les symptômes de la maladie dépendent de l'emplacement du kyste dans le corps humain. Mais il existe plusieurs signes cliniques communs de la maladie, indépendamment du site de l'action parasitaire de l'échinocoque. Parmi eux:

  • sensation constante de faiblesse et de fatigue, entraînant une réduction des performances globales du patient,
  • maux de tête qui se produisent avec une certaine fréquence,
  • manifestations sur la peau de petites taches rouges,
  • augmentation à court terme de la température corporelle.

ATTENTION! Étant donné que ces symptômes sont caractéristiques de nombreuses autres maladies, le patient subit souvent un traitement inutile avant de poser un diagnostic correct.

Environ soixante pour cent des cas de kyste à échinocoques se trouvent dans le foie du patient.

S'il y a des Finlandais dans cet organisme, les symptômes suivants peuvent survenir:

  • perte d'appétit, avec perte de poids,
  • nausée, vomissements,
  • diarrhée récurrente,
  • changement dans le teint de la peau (jaunâtre), sensation de démangeaisons, décoloration de l'urine,
  • douleur dans la région du muscle cardiaque, perte de conscience, troubles des reins.

Avec la défaite des poumons chez les patients peuvent présenter les symptômes suivants:

  • toux, sécher d'abord, puis mouillé. En même temps, une odeur désagréable est émise par la cavité buccale,
  • douleur à la poitrine,
  • réactions allergiques et pneumonie fréquente,
  • essoufflement, sensation de manque d'air,
  • variations brusques de température (jusqu'à trente-neuf degrés), accompagnées de fièvre, douleurs musculaires, transpiration accrue.

Quel que soit l'organe touché, les symptômes n'apparaissent pas simultanément. Des signes spécifiques de la maladie apparaissent en fonction du stade de son développement.

Méthodes de traitement de l'échinococcose

Lorsqu'une maladie est détectée, il est nécessaire de commencer le traitement à l'échinocoque le plus tôt possible. Il existe un traitement conservateur et chirurgical de l'échinococcose.

Au cours de la chirurgie, un kyste d'échinocoque est enlevé avec sa capsule et les tissus qui entourent la formation. Le prélèvement des tissus est effectué en raison de l'influence négative des Finlandais, ce qui a entraîné des changements pathologiques.

L’opération chirurgicale n’est pratiquée que si le Finn est situé à faible profondeur, près de la surface de l’organe.

CARACTÉRISTIQUES! Contrairement à un certain nombre d'autres maladies parasitaires, dans lesquelles on observe parfois une auto-guérison, l'échinococcose ne se résorbe jamais d'elle-même.

Si la formation est située au fond de l'organe, une procédure similaire risque d'endommager les vaisseaux et les voies biliaires. Par conséquent, dans ce cas, recourez à une approche opérationnelle différente, qui n’implique pas l’élimination du kyste lui-même.

Au lieu de cela, le Finlandais est crevé et aspire son contenu. Après cela, les couches internes de la formation sont nettoyées.La cavité est traitée avec une solution de formol à 2% et suturée.

Dans certains cas, recourir à la chirurgie palliative.. Une partie des kystes les plus volumineux est retirée afin de comprimer moins les parties saines de l'organe affecté.

Grâce aux opérations palliatives, il est possible d’augmenter la durée de vie du patient et d’améliorer son bien-être.

Traitement de la toxicomanie

La recherche d'un traitement de l'échinococcose sans chirurgie a commencé dans les années soixante-dix du siècle dernier. En 2002 seulement, plus de deux mille cas de traitement réussi de la maladie grâce à l’utilisation de médicaments sans chirurgie ont été enregistrés dans le monde.

Trente pour cent des Finlandais malades ont complètement disparu. Même dans les soixante-dix, leur taille a considérablement diminué.

Pour le traitement médical de la maladie sont utilisés benzimidazoles. La chimiothérapie donne de bons résultats dans le traitement des patients jeunes.

Auparavant, le mébendazole était un remède populaire. Mais en raison du grand nombre d'effets négatifs, l'albendazole l'a supplanté aujourd'hui. Ce médicament est distribué dans tout le corps et pénètre dans le kyste.

AIDE! Plus le patient est âgé, plus le risque de chimiothérapie est faible.

Le médicament est souvent utilisé en complément de la chirurgie. Mais si cela est impossible (un grand nombre de petits kystes dans différents organes, la présence de formations dans la colonne vertébrale, les os du bassin), une chimiothérapie est effectuée, qui est le seul agent thérapeutique possible dans de telles circonstances.

De plus, les benzimimidazoles sont activement utilisés en tant que prophylaxie contre les rechutes.

Ainsi, l'agent responsable de l'échinococcose est l'échinocoque. Après avoir été ingérées, leurs larves se transforment en kystes qui, avec leur croissance, entraînent une détérioration significative de l'état du patient.

Une méthode chirurgicale est utilisée pour traiter la maladie. La chimiothérapie est utilisée pour traiter les patients inopérables.

Classification

L'échinococcose comporte trois stades cliniques:

  • stade asymptomatique
  • stade d'écoulement simple
  • stade de complications.

Le diamètre du kyste est divisé en:

  • petit (jusqu'à 5 cm)
  • moyen (5-10 cm),
  • grand (11-20 cm),
  • géant (21 cm et plus).

Des études de dépistage sont possibles et réalisables dans les foyers d’échinococcose parmi les groupes de population les plus vulnérables (éleveurs, éleveurs, ouvriers agricoles). Inspecter, effectuer des réactions immunologiques et des ultrasons.

Complications possibles

La troisième étape est caractérisée par le développement de diverses complications. Ceux-ci incluent la suppuration ou la rupture d'un kyste parasite, ce qui conduit à une péritonite purulente, une intoxication grave.

La peau, les muqueuses jaunissent, une insuffisance hépatique se développe. Au stade de complications chez un patient a révélé une augmentation significative de la température corporelle, état fébrile.

Autres complications - choc anaphylactique, convulsions épileptiques, saignements internes importants, cirrhose du foie, paralysie, altération de la vision, ascite - accumulation de liquide dans la cavité abdominale humaine. Les complications entraînent une invalidité, la mort.

Diagnostic de l'échinococcose

L'échinococcose correctement diagnostiquée contribue à une histoire épidémiologique détaillée, indiquant un contact étroit de l'homme avec les animaux, l'endémicité de l'infection. Si une localisation de l'échinococcose est suspectée, des tests sérologiques sanguins (ELISA, HINF, RNGA) sont prescrits, permettant la détection d'anticorps spécifiques de l'échinocoque. La spécificité et la sensibilité des tests atteignent 80 à 98%. Dans environ 2/3 des cas, un test cutané d'allergie est informatif - la réaction de Kazoni.

La gamme de diagnostics instrumentaux de l'échinococcose comprend les méthodes par ultrasons, rayons X, tomographie et radio-isotopes. Lorsque l'échinococcose hépatique, une échographie informative du système hépatobiliaire, une angiographie du tronc cœliaque, une IRM du foie, une scintigraphie, une laparoscopie diagnostique, etc. Les principales méthodes de diagnostic de l'échinococcose cérébrale sont la tomodensitométrie ou l'IRM. En cas de suspicion d'insuffisance cardiaque, une échocardiographie, une angiographie coronaire, une ventriculographie et une IRM du cœur sont réalisées. Lorsqu'un kyste d'échinocoque pénètre dans la lumière des organes creux, le Skasteks du parasite se trouve dans le contenu duodénal examiné, les expectorations. Également dans ces cas, le recours à la bronchographie, à la cholécystographie, à la cholangiographie par ponction. Le kyste à échinocoque doit être différencié de l'alvéococcose, des abcès bactériens, des kystes d'étiologie non parasitaire, des tumeurs du foie, des poumons, du cerveau, etc.

Traitement et prévention de l'échinococcose

La guérison radicale de l'échinococcose n'est possible que par chirurgie. Le meilleur moyen est de procéder à une échinococcectomie - une exfoliation du kyste sans compromettre l'intégrité de la membrane chitineuse. En présence d'une grosse vessie, une ponction peropératoire est d'abord réalisée avec aspiration du contenu. La cavité résiduelle est soigneusement traitée avec des solutions antiseptiques, bouchée, drainée ou suturée. Pendant l'opération, il est important d'éviter que le contenu de la vessie ne tombe sur les tissus environnants afin d'éviter la dissémination de l'échinocoque. En cas d'impossibilité de l'excision du kyste en cas d'échinococcose du poumon, une résection en coin, une lobectomie et une pneumonectomie sont réalisées. Une tactique similaire est utilisée dans l'échinococcose du foie. Si l’excision d’un kyste échinococcique du foie est techniquement impossible, une résection lobaire régionale, segmentaire, une hémihépatectomie est réalisée. Un traitement antiparasitaire au praziquantel, à l’albendazole et au mébendazole est prescrit avant et après l’opération.

En cas d'élimination radicale des kystes d'échinocoques et d'absence de réinfection, le pronostic est favorable, il n'y a pas de récidive d'échinococcose. En cas de dissémination peropératoire de scolex après 1-2 ans, une rechute de la maladie peut survenir avec la formation de multiples bulles d'échinocoques et un mauvais pronostic. Les mesures de prévention de l'invasion humaine sont le suivi vétérinaire et l'amélioration des animaux (déparasitage périodique des chiens, vaccination des ovins, amélioration des conditions d'hygiène du bétail, etc.). Les chasseurs, les éleveurs et les éleveurs de chiens devraient être informés du danger d'infection par l'échinococcose et du besoin d'hygiène personnelle. Les patients subissant une échinococcose sont sous observation pendant 8 à 10 ans avec des tests sérologiques annuels, des échographies et des rayons X.

Diagnostic de laboratoire et instrumental

Contrairement aux autres invasions helminthiques, il est difficile de diagnostiquer l'échinococcose de la glande. Pour confirmer le diagnostic, le patient doit consulter un certain nombre de spécialistes - un gastro-entérologue, un spécialiste des maladies infectieuses, un hépatologue, un chirurgien.

Tout d'abord, le médecin recueille les antécédents du patient, pose des questions sur les plaintes. Vient ensuite un examen physique, une palpation du foie, un tapotement de l’organe (méthode par percussion). Le diagnostic est différentiel, car il est nécessaire de distinguer l’échinococcose des autres tumeurs du foie.

Les tests de laboratoire comprennent la KLA et des tests sanguins biochimiques. Un test sérologique Katsoni est en cours - il s’agit d’un test allergique. Le médecin met un antigène sous la peau du patient. Avec une réaction positive, ils parlent d'infection.

De plus, un test immunologique est recommandé pour détecter les anticorps anti-échinocoques. L'urine et les expectorations sont examinées pour rechercher des agents pathogènes dans les fluides biologiques.

La recherche instrumentale est effectuée par de telles méthodes:

  • IRM - en utilisant la recherche pour identifier les changements pathologiques dans les tissus mous du foie, déterminer la taille de la tumeur parasitaire.
  • L'échographie est une méthode simple et informative qui montrera la présence de kystes, leur localisation, leur nombre et leur taille.
  • CT - vous pouvez trouver la taille du kyste, la densité, la structure.

En cas de doute, une biopsie est prélevée pour un examen histologique. Le médecin avec une aiguille de ponction fait une ponction, prend un petit morceau de tissu hépatique.

Traitement de l'échinococcose du foie

L'échinococcose est une maladie grave pouvant être diagnostiquée chez une femme adulte, un homme ou un enfant. La pathologie nécessite une approche intégrée - les médicaments en tant qu'agent unique ne vont pas aider. Le traitement combiné implique une intervention chirurgicale et des rendez-vous antiparasitaires.

Au cours des phases préparatoire et de rééducation, des médicaments anthelminthiques sont prescrits - Némozol, Mebendazole. La posologie est déterminée individuellement. Le médicament antiparasitaire ralentit l'augmentation des kystes, réduit le risque de récurrence de la maladie.

Le meilleur traitement est l'élimination mécanique du parasite. Mais l’intervention étant associée à un risque élevé de dissémination des larves vers les tissus voisins, elle ne devrait donc être réalisée que par des spécialistes hautement qualifiés.

Options chirurgicales:

  1. Echinococcectomie radicale - les médecins éliminent complètement les kystes avec la membrane fibreuse.
  2. Couper un kyste pour pomper du liquide, éliminer les tumeurs associées et la membrane chitineuse. La cavité est désinfectée avec une solution de glycérine, mettre le drainage, coudre.
  3. Drainage avec un endoscope.

Pour prévenir la récurrence de la maladie, des germicides sont injectés dans la cavité résultante - leur efficacité est de 80 à 90%.

Médicaments après la chirurgie

Il est impossible de se débarrasser des kystes d’échinocoques uniquement par des méthodes médicales. En période postopératoire, on prescrit au patient des médicaments:

  • Propriétés anesthésiques.
  • Comprimés contre les vomissements.
  • Hépatoprotecteurs pour protéger les cellules du foie, rétablir le fonctionnement complet du corps.

Avec une forte probabilité de rechute après la chirurgie, des médicaments antihelminthiques peuvent être prescrits - Vermox, Gelmadol. C'est aussi un aliment diététique - nommez-vous au tableau 5.

Remèdes populaires de thérapie

Les remèdes populaires en tant que moyen unique ne vont pas aider. Utilisé en combinaison avec un but préventif.

  1. Bouillon à base d'absinthe. Il est nécessaire d’ajouter 2 cuillères à soupe d’herbes hachées à 500 ml d’eau chaude. Dans un récipient fermé insister 5 heures, puis filtré. Buvez 3 fois par jour, le dosage est de 20 ml. Réception - avant les repas. La durée du traitement est de 14 jours. Il n'est pas recommandé de boire du bouillon aux femmes enceintes qui allaitent.
  2. Tanaisie a des propriétés anthelminthiques. Il est utilisé comme décoction. Il est nécessaire de verser 10 g de la plante dans 250 ml (1 tasse) d’eau. Insister 60 minutes. Boire 4-5 fois par jour, 50 ml (1/5 tasse). La durée du traitement est de 15 jours.

Dans le traitement des méthodes non traditionnelles, utilisez encore du zeste de citron séché, des gousses d’ail, de l’ail, du miel naturel.

Pronostic et prévention

Avec une intervention chirurgicale opportune, le pronostic est favorable. Si la maladie est détectée à un stade avancé, lorsque des complications sont apparues, l'opération contribue à éliminer le kyste hydatique, mais la qualité de vie du patient se dégrade. Dans les cas graves, la probabilité de décès est élevée. Les rechutes sont détectées chez 7% des patients.

Les moyens d'infection par l'échinococcose étant connus, des mesures préventives ont été développées. Il est recommandé de respecter les règles d'hygiène personnelle et de se laver les mains au savon après un contact avec la rue et les animaux domestiques.Les mains doivent être lavées avant chaque repas. Un traitement approprié de la viande peut prévenir les maladies parasitaires.

Si une personne appartient à un groupe à risque, il est recommandé de se soumettre régulièrement à des examens préventifs afin de réussir les tests appropriés.

Etudes de laboratoire et instrumentales

En présence de kyste d'échinocoque vivant dans le sang, des modifications caractéristiques de l'invasion helminthique (éosinophilie et ESR élevée) sont observées. Avec le développement de l'insuffisance hépatique, l'activité des transaminases augmente (aspartate aminotransférase et alanine aminotransférase). Avec la jaunisse obstructive, la concentration de bilirubine sérique directe et d'urobiline urinaire augmente.

Les réactions immunologiques occupent une place particulière dans le diagnostic de l'échinococcose. En 1911, Tomaso Kazoni a proposé une réaction qui a par la suite reçu son nom. Il a injecté par voie intra-cutanée 0,1 ml de fluide échinococcique au patient et une solution isotonique de chlorure de sodium dans l'avant-bras opposé. Une rougeur est apparue du côté de l'injection de fluide et une papule s'est formée. Depuis lors, cette réaction est devenue largement utilisée pour le diagnostic de l'échinococcose.

La réaction de Kazoni est positive chez environ 90% des patients, mais sa spécificité est trop faible. À cet égard, un certain nombre d'autres réactions immunologiques (hémagglutination, fixation du complément, etc.) ont été proposées pour améliorer le diagnostic. La possibilité de développer un choc anaphylactique, en particulier lors de réactions immunologiques répétées, limite considérablement leur utilisation dans la pratique clinique quotidienne. Avec l'introduction de nouvelles méthodes instrumentales de diagnostic dans la pratique, ces réactions ont perdu leur signification originale.

Actuellement, "l'étalon-or" dans le diagnostic de l'échinococcose est considéré comme une échographie. En raison de son caractère non invasif, de son accessibilité et de son efficacité, il est très pratique et suffit généralement pour établir un diagnostic précis. Dans le même temps, il est possible de détecter la présence de kystes dans le foie, leur taille, leur emplacement, la présence de bulles filles et de clarifier la nature du flux sanguin dans la région du kyste au cours d'une étude Doppler.

Lors de la calcification du kyste, l'examen radiographique révèle une ombre arrondie dans le foie, parfois avec un rebord. La tomodensitométrie a une grande valeur diagnostique, ce qui aide à résoudre de nombreux problèmes de traitement tactique.

Avec l'introduction de l'échographie et de la tomodensitométrie dans une vaste pratique clinique, ces méthodes invasives de diagnostic de l'échinococcose, telles que la céliaographie, la portohépographie, la laparoscopie et l'examen du foie par radio-isotope, ont perdu de leur importance.

Diagnostic différentiel

L'échinococcose nécessite généralement un diagnostic différentiel avec d'autres lésions des organes focaux - kystes, néoplasmes bénins et malins et alvéococcose. Lors de la suppuration, les kystes doivent être différenciés des abcès bactériens et de la jaunisse mécanique - pour d'autres raisons. Une importance cruciale dans le diagnostic différentiel doit être accordée à l’histoire et aux méthodes de recherche instrumentales modernes.

Les antécédents épidémiologiques (lieu de résidence, nature du travail, contact avec des chiens), la présence d'éosinophilie et l'identification de la nature focale des lésions du foie, des poumons ou d'autres organes permettent de préciser le diagnostic.

Méthodes de traitement chirurgical

Pour les chirurgies du foie, utilisez plus souvent l'accès à deux jambes, ce qui permet d'inspecter toutes les parties du foie et de réaliser l'intervention. Beaucoup de chirurgiens sont limités à une laparotomie médiane ou à une incision oblique dans l'hypochondre droit.

La chirurgie la plus radicale est la résection du foie au sein de tissus sains. Les indications pour sa mise en œuvre sont:

  • échinococcose multiple avec localisation de kystes dans le lobe ou la moitié du foie,
  • localisation régionale du kyste,
  • échinococcose récurrente.

La péricystectomie est l'opération consistant à exciser un kyste avec une capsule fibreuse avec des lésions minimes du tissu hépatique.L'opération est assez radicale, elle peut s'accompagner d'une perte de sang importante. Il est donc nécessaire d'utiliser des méthodes modernes d'hémostase.

L'échinococcectomie est considérée comme la plus courante et suffisamment sûre pour l'opération du patient. Avec ce type de chirurgie, un kyste est initialement perforé et un agent anti-parasitaire est introduit dans sa lumière, par exemple une teinture d'iode. Ensuite, le kyste est ouvert et le contenu (vésicules filles, sable liquide et échinococcique) ainsi que la membrane chitineuse sont enlevés. Ensuite, les parois de la capsule fibreuse sont traitées avec de la glycérine, du formol ou une teinture d'iode et la cavité restante est fermée par suture (capiton), collage ou tamponnement avec une glande sur la jambe. Au cours des dernières années, il a été signalé que des rechutes assez fréquentes après une telle intervention sont associées à la pénétration du scolex du parasite dans les fentes de la coiffe fibreuse. Pour améliorer les résultats de l'échinococcectomie, il a été proposé de disséquer partiellement les parois de la capsule fibreuse et de traiter les tissus restants avec du glycérol, un faisceau laser ou un cryodestructeur (Fig. 34-8). De nos jours, chez certains patients, une échinococcectomie a été réalisée à l'aide de techniques laparoscopiques.

La ponction percutanée d'un kyste avec élimination de son contenu et introduction de substances sclérosantes est autorisée dans des cas exceptionnels lorsque la formation kystique est unique, de la position marginale et sans bulles filles. Cette intervention se caractérise par le développement d'un choc anaphylactique et la généralisation du processus lorsque le fluide échinococcique pénètre dans la cavité abdominale.

Gestion ultérieure

Après des interventions radicales contre une maladie telle que l'échinococcose, les patients doivent être hospitalisés pendant deux semaines. Dans les cas où la cavité résiduelle guérit longtemps par intention secondaire, le traitement des patients hospitalisés est porté à un mois ou plus. Si la période postopératoire est favorable, un mois après l'opération, le patient peut commencer un travail qui n'est pas lié à un effort physique. Ces derniers sont valables 3 à 6 mois après la guérison du patient.

Tous les patients après une intervention pour échinococcose en raison d'un risque relativement élevé de rechute (10-30%) recommandent un traitement par albendazole et un suivi. Une échographie de contrôle doit être réalisée 3 à 6 mois après l'opération pour permettre la détection rapide d'une éventuelle récidive de la maladie. Après des interventions radicales contre l’échinococcose et des traitements médicamenteux, les patients sont en règle générale pratiquement en bonne santé et valides. Pour identifier la récurrence de l’échinococcose, une intervention répétée est nécessaire.

Comment prévenir l'échinococcose?

Le non-respect des règles d'hygiène joue un rôle essentiel dans l'infection parasitaire. Les mesures de prévention sont bien développées et incluent la prévention gouvernementale et personnelle. La prévention par l’État consiste à interdire l’abattage domestique. Le bétail ne doit être abattu que dans des usines de traitement de la viande ou dans des sites vétérinaires spéciaux, où des organes abattus et détruits sont affectés par l'échinocoque. L'impact sur l'échinococcose des hôtes finaux dans les foyers endémiques inclut la destruction des chiens errants et le déparasitage des chiens de service et domestiques, deux fois par an. Prévention personnelle - respect rigoureux d'une bonne hygiène personnelle, en particulier après un contact avec des animaux.

Loading...